MOUNDIAYE CISSE : « Aller jusqu’en 2021 comporte beaucoup de risques »

Le directeur exécutif de l’ONG 3D déclare à cet effet : « On doit trouver une solution durable structurelle par rapport à l’organisation des élections locales parce que depuis 1984, on ne parvient pas à organiser les élections locales à date échue ».

Limiter le report à 2020

Même s’il  y a report des élections locales,  Moundiaye Cissé estime qu’ « un report pouvait se limiter au plus tard dans l’année 2020 ». Pour la simple raison que pour le membre de la société civile « aller jusqu’en 2021 comporte beaucoup de risques ».

Les élections législatives

Comme d’autres membres  du Collectif des organisations de Société civile sénégalaise pour les élections, il évoque aussi la proximité des locales aux élections législatives prévues en 2022. « Il y aura les élections législatives, donc on risque d’aller vers un couplage d’élections », analyse-t-il.

Senego

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *