FOURNITURE D’EAU : Le gouvernement rappelle les représentants syndicaux de la SDE à la raison

Dans le cadre de la mise en place de la société qui sera chargée, à compter du 1er janvier 2020, de la gestion du service public de la production et de la distribution d’eau potable en zone urbaine et périurbaine, et à la suite d’une demande des travailleurs du secteur de l’eau et de l’assainissement, le Gouvernement a décidé de porter la part des travailleurs dans le capital de 5 à 10% tout en précisant, dans un souci d’équité pour tenir compte de l’unicité du secteur, que ces 10 % seraient répartis entre tous les travailleurs de l’hydraulique urbaine et périurbaine, c’est à dire, outre ceux de la SDE, ceux de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) et de la Société nationale des Eaux du Sénégal (SONES) ; dans ce contexte, la dernière répartition proposée par le Gouvernement a été la suivante : SDE 7%, ONAS et SONES 3%.

Cette proposition a été rejetée par les travailleurs de la SDE qui exigent que l’intégralité des 10% leur soit réservée, au détriment des deux autres composantes, et ont en conséquence entamé un mouvement de grève qui dure depuis le 2 décembre 2019, avec d’actes de sabotage inacceptables.

Malgré le caractère illégal et illégitime de la grève parce que des travailleurs ne peuvent déclencher une grève pour exiger une participation au capital d’une société privée, le Gouvernement a tenu à poursuivre les négociations jusqu’au dernier moment ; c’est ainsi que le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a encore reçu les représentants des travailleurs de la SDE, le vendredi 6 décembre 2019, à compter de 15h45 ; ces consultations se sont poursuivies jusqu’à 19h20, sans qu’aucune avancée ne soit notée.

Aussi, en application des dispositions de la Constitution et de l’article L.276 précité qui précise que l’autorité compétente peut à tout moment procéder à la réquisition des travailleurs du secteur privé qui occupent des postes indispensables à la sécurité des populations et des biens, au maintien de l’ordre public, à la continuité des services publics et à la satisfaction des besoins essentiels de la Nation, Monsieur le Président de la République a pris le décret n°2019-2067 de ce jour pour la réquisition des personnels de la SDE.

L’eau est vitale. Elle conditionne le bien-être et la santé des populations. Elle est un droit humain fondamental.

Le Gouvernement appelle donc, encore une fois les représentants syndicaux de la SDE au sens des responsabilités afin qu’il soit mis fin à cette grève et se doit de rappeler que tout manquement à cette réquisition sera puni conformément à la loi.

                                                                 Fait à Dakar le 06 décembre 2019

                                                                Le Ministre  Porte- Parole du Gouvernement

                                                                        Ndeye Tické Ndiaye DIOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *