IRAN : 20 personnes meurent en consommant de l’alcool dans l’espoir de ne pas contracter le COVID-19

IRAN : 20 personnes meurent en consommant de l’alcool dans l’espoir de ne pas contracter le COVID-19

La consommation d’alcool frelaté en Iran dans l’espoir de ne pas contracter du coronavirus a entraîné la mort d’au moins 20 personnes, a annoncé lundi un responsable sanitaire. « Certaines personnes ignorantes supposent que la consommation d’alcool préviendra les infections au COVID-19  », a déclaré Kianush Jahanpur, directeur du Centre des relations publiques et de l’information du ministère de la Santé et de l’Education médicale, cité par l’Agence de presse iranienne du travail (ILNA). « En raison de cette hypothèse erronée, au cours des deux derniers jours, 331 personnes ont été signalées victimes d’un empoisonnement à l’alcool et 20 d’entre elles sont décédées, ce qui est une tragédie », a poursuivi M. Jahanpur.  L’alcool ne peut pas empêcher de contracter la maladie mais peut être utilisé pour la stérilisation, a-t-il ajouté. Ces derniers jours, des patients souhaitant s’immuniser contre le coronavirus dans les provinces de Téhéran, d’Alborz et du Khouzistan ont été empoisonnés par la consommation d’alcool riche en méthanol.

Les boissons alcoolisées sont interdites dans la République islamique mais certaines personnes utilisent des produits alcoolisés importés par contrebande ou des spiritueux distillés à domicile, qui peuvent contenir un niveau élevé et dangereux de méthanol susceptible de rendre leurs consommateurs très malades voire même de les empoisonner.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *