BASKET- SUSPENSION DE TANDIAN POUR 10 ANS: Quel crédit donner à la décision de la FSBB?

Infosdakar- » Propos injurieux envers une institution »….c’est qui devrait valoir à l’ancien président de la  fédération sénégalaise de basket Ball Baba Tandian une suspension de 10 ans de toutes les activités liées au basket. Un nouveau délit au Sénégal rira sous cape l’autre  Si ce n’est une manière tout court d’exclure l’ancien président de la fédération de basket.    Depuis quand et dans quels textes de la fédération sénégalaise de basket est-il écrit que  » toute réflexion ou autres commentaires » sur le basket si ça ne marche pas où même si ça marche est un interdit ou une faute grave de nature à donner lieu à une suspension de 10 ans » .Le fait est tellement insolite que cela ne concerne ni plus ni moins que quelqu’un qui a été dans un passé très récent, le président de la fédération sénégalaise de basket Ball. Baba Tandian. Ancien basketteur international et qui aura marqué de son empreinte son magistère à la tête de la structure fédérale. Rigoureux dans la  gestion et comme tout homme, avec ses défauts et qualités, Baba Tandian aura gêné plus d’un responsable ou fédéral qui n’était préoccupé que par  » les primes, voyages et autres privilèges. En lieu et place des performances qui avaient fini de faire du Sénégal le premier pays de basket en Afrique. Un basket qui avait besoin d’un bon manager pour se relancer. Avec Baba Tandian, le bout du tunnel était visible… mais comme dans toute organisation quand des intérêts qu on croyait innés ou préétablis sont touchés. Certains jouent faux. Malgré les reproches qu on pourrait lui faire, ils n’en manquent pas, Baba Tandian a été souvent et toujours présent pour la sélection ou le basket tout court.  Il n’attendait pas la tutelle pour avancer dans des dossiers urgents. Il préférait mettre son entreprise et ses employés en péril pour sauver son « basket». Combien de fois durant sa présidence il a sauvé la face attendant de reprendre son argent !  Peut-on lui reprocher de réclamer une dette ? Certains ont tenté de lui en faire le reproche. Tous les clubs ont bénéficié de son soutien direct. Il aura tenté de rendre au basket ce que ce dernier lui a donné. Aujourd hui Ceux qui le  » suspendent » pourtant, continuent encore tous de  bénéficier de privilèges (billets d’avion, séjour, hébergement, primes…).  Lui n’a jamais touché de primes directes. C’est dire que Babacar Ndiaye et les membres de la fédération de basket qui ont osé défier l’histoire et  prendre cette décision  qui restera à jamais comme  la plus  » stupide » qu une fédération sénégalaise de basket depuis 1960, ait prise,  se sont fourvoyé. Du manque de courtoisie en passant par une haine viscérale à l’endroit de Tandian…, la réaction du monde du basket et  des simples amoureux de la discipline sur les réseaux sociaux (depuis que la note est tombée) suffisent à démontrer  » la stupidité » caractérisant ce vœu de la commission de discipline de cette fédé  sous Babacar Ndiaye de   » rayer  Tandian de la carte du basket ball Sénégalais ». Comment peut-on justifier la suspension pour 10 ans, d’un ancien Président de la fédération qui comme tout acteur a le droit de parler de la gestion du basket à tout moment. Comme tout le monde l’a fait avec lui. Baba Tandian reste une voix autorisée et bien placée à ce niveau. Le suspendre n’empêchera pas qu’il parle du basket qui lui a tout donné.  A-t-on peur de le voir revenir aux affaires sous peu? C’est vrai qu’il peut être un coriace et sérieux adversaire pour l’actuelle équipe qui ne gagne pas et tâtonne dans les choix (même) des coachs. Ce qui a fini de créer une instabilité dans la discipline. De pays africain leader en termes de titres chez les dames (11 titres), le Sénégal perd de plus en plus du terrain. Les Afro basket passent et se ressemblent. Chez les hommes, cela fait 23 ans (1997) qu ils ne gagnent plus (5 titres). C’est ce à quoi l’actuelle équipe dirigée par Me Babacar Ndiaye devrait s’atteler. La vérité est que devenu président du SLBC  un club qui a son mot à dire et qui pèse sur le basket local sénégalais Tandian, sera bien présent pour le menu. Il faudra compter avec lui. Et la meilleure manière de ne pas l’avoir en face, est de le suspendre. Pour 10 ans. Une grosse forfaiture selon Me  Elhadj Diouf qui avait lui aussi failli vivre le même scénario pour avoir comme on le connait, été véridique  et prévenant pour sauver le basket. Il est clair que cette décision, cette décision sera nulle et non avenue. Mais pour le meilleur du basket, cette fédération mérite d’être  » formatée ». L’essentiel est ailleurs. Redorer le blason de notre basket qui est en train de tomber en désuétude, cela vaut plus que ces décisions fantaisistes et inexplicables dans un contexte de pandémie avec le Covid-19 comme le seul et unique adversaire à vaincre.  Et si Tandian (malgré ses défauts) a compris qu’ il fallait d’abord répondre à l’appel de la Nation et du chef de l’État dans ce combat contre le Coronavirus, l’actuelle fédé de basket semble être très en retard dans ses objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *