REVUE DE PRESSE DU 7 JUILLET 2020

1 – Yakham Mbaye donne les détails des audios envoyés par Moustapha Cissé Lo : Le directeur général du « Soleil », a révélé les détails des audios de Cissé Lo. Selon Yakham Mbaye, qui intervenait hier soir sur la Rfm, les « audios ne sont pas le fruit d’un montage, ils sont authentiques. Et c’est à moi personnellement que Cissé Lo a envoyé ces audios sur mon WhatsApp. Au total, il m’a envoyé 10 audios le 29 juin dernier. Il m’a envoyé le premier vocal à 12h43mn et le dernier à 3h05mn du matin le même jour », révèle Yakham Mbaye qui a confirmé le dépôt d’une plainte contre son ancien camarade de parti.

2 – Exclusion de Moustapha Cissé Lo de l’APR : Birahim Seck du Forum Civil demande que le procureur sanctionne le diffuseur des insultes. Intervenant sur la Zik Fm, hier, Birahim Seck en appelle aux autorités. « Si les apéristes ont sanctionné parce qu’ils considèrent qu’il a insulté. Ils doivent également sanctionner ceux ou celui qui a sorti l’audio. Nous tous sommes en danger. Parce qu’à commencer par le Président de la République, qui dit des choses qu’il ne veut que personne ne sache, de même que les ministres, les journalistes et même nous la société civile. Donc si certains s’aventurent à diffuser des informations, des propos censés être privés et sans autorisation, sans être sanctionnés par le Procureur, ni par leurs pairs, je pense que nous sommes tous en danger. Ici on parle de principe et non d’insultes. Une discussion censée être privée et qui, par la suite est diffusée, si le Procureur ne sanctionne pas celui qui a diffusé l’audio, je pense que nous devons nous inquiéter », a alerté le coordonnateur du Forum Civil.

3 – Covid-19 : Les administrations continuent d’être touchées : Selon nos confrères de guestuinfos, la BCEAO est touchée par le coronavirus. Guestuinfo a appris de sources dignes de foi, qu’un cadre de BCEAO (agence nationale) est décédé, ce samedi 4 Juillet 2029 après avoir été contaminé à la Covid-19. Le défunt dont Guestuinfo tait le nom, fait donc, partie des 4 décès qui ont été annoncés dimanche par le Ministère de la Santé. En plus de ce décès, un autre agent de la Beceao- nationale infecté est admis en réanimation et d’autres cas contacts ont été contraints de rester chez eux en confinements. Mais au niveau de la Direction générale de la banque sous régionale, on tente de « gérer l’information à l’interne » pour, probablement, sauvegarder l’image de l’institution. Ce qui n’est pas du goût de certains agents qui demandent aux responsables de la banque de prendre leurs responsabilités. « Il fallait procéder au dépistage massif du personnel dès l’apparition du premier cas. Mais la direction n’a pas assumé ses responsabilités. Nous sommes tous inquiets », se désolent nos sources. D’ailleurs, Guestuinfo a appris aussi que la BCEAO agence n’a pas fonctionné, ce lundi, puisque la Direction a demandé au personnel de rester chez lui. En attendant.
4 – Le ministre Alioune Sarr en confinement : C’est le ministre du Tourisme et des transports aériens qui a donné l’information, hier après-midi « Chers amis, j’ai été en contact, ce week-end, avec une personne dont les résultats des tests à la Covid-19, sont positifs. En accord avec son Excellence M. le président de la République, et conformément au protocole sanitaire établi par le MSAS, je m’autoconfine à partir de ce lundi 6 juillet 2020, pour une durée de 15 jours. J’invite mes chers compatriotes à la vigilance, au respect strict des gestes barrières et à la distanciation physique, pour limiter les risques de contamination et de propagation de la pandémie », a-t-il posté sur sa page facebook.

5 – Covid-19 : Forte fièvre à Dakar-Ouest : Plus de 1100 cas positifs au coronavirus détectés par le district qui bat tous les records et inquiète les habitants. Selon le Quotidien, la situation est devenue désespérée dans les communes et quartiers de ce district qui englobent Ouakam, Ngor, Almadies, Yoff avec ses agglomérations de Nord Foire et Ouest Foire. L’omerta qui entoure ce district irrite les habitants qui ne savent plus à quel saint se vouer.

6 – Traitement médiatique de l’affaire Cissé Lo : Bamba Kessé SG du Synpics se désole du travail de relais de la presse. Voici le texte que Bamba Kassé a publié hier. « De l’éthique de la responsabilité
L’espace public sénégalais a bruit ce week-end d’un tintamarre d’insultes et propos indécents. Des échanges privés salaces et indignes ont fini par choquer ceux parmi nous qui y ont accordé de l’importance.
Mon propos de ce jour ne concerne pas le lexique ordurier dont certains se font spécialistes dans le cadre de leurs relations sociales.
Je voudrais ici inviter la presse et toutes les entités qui se considèrent comme faisant partie de son giron, à faire sienne l’éthique de la responsabilité que nous commande notre éthique et notre déontologie.
Que des adultes bien sonnés décident de s’insulter en usant d’un langage tiré du tréfonds des poubelles, c’est un fait ! Que des Medias s’en fassent échos de la façon la plus,  c’est désolant et dangereux.

Désolant parce que les médias ne doivent pas être que des caisses de résonance, mais des filtres, capables de faire le tri entre ce qui est intéressant pour le public et ce qui, au contraire, l’indispose.
Dangereux parce que si les Insultes et autres insanités sont reproduits telles quelles par des médias et servi au public cela veut dire que demain les mêmes insultes et insanités destinées à une consommation publique ou communautaire le seront par le même canal.
Enfin pour le journaliste il est dangereux de reproduire de tels propos pour sa propre sécurité.
Demain si une action publique est ouverte, le diffuseur sera poursuivi au principal. Et convenons nous en : il nous sera très difficile de défendre un média coupable d’avoir relayé des insultes.
PS : C’est moins le SG du Synpics que le citoyen qui s’exprime sur cette page
PS 1: A ceux qui pensent que le Synpics devrait se prononcer, retenez que le tribunal de notre éthique se nomme Cored ».

7 – Sibeth Ndiaye quitte le gouvernement français « pour convenance personnelle » : Un choix personnel pour cette fidèle d’Emmanuel Macron. » Sibeth Ndiaye a reçu plusieurs propositions pour être ministre déléguée « , assure ce soir à BFMTV son cabinet. « Après 7 ans de travail, elle a décidé de ne pas faire partie de la nouvelle équipe gouvernementale pour raisons personnelles », précise son entourage. Elle pourrait rebondir dans une autre fonction, les jours à venir Récemment interrogée sur France 3, Sibeth Ndiaye avait déclaré » assez légitime que l’on se pose la question des deux prochaines années » du quinquennat, qui passent « nécessairement par un remaniement » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *