Perspective 2024 : Macky SALL Chef de l’Opposition

Le Président Macky SALL vient de baisser les rideaux du théâtre qui se jouait devant nous depuis la veille de la Présidentielle de 2019 avec un gouvernement encore pléthorique. De nos analyses, il était ressorti que le peuple sénégalais avait fini de consacrer Macky SALL comme héritier d’Abdoulaye Wade et leader de la classe politique sénégalaise socialisante (La Démocratie Sénégalaise Debout). Les urnes avaient effectivement révélé aux législatives de 2017 que les frustrés du pouvoir qui avaient quitté le pouvoir après avoir élu le Président de la République en 2012 devaient rester à ses côtés et qu’Abdoulaye Wade incarnait l’opposition mais pas au profit de son fils. Idrissa Seck ne s’y était pas trompé et avait calibré son programme présidentiel pour asseoir les bases d’une participation à la gestion du pouvoir afin de légitimement prétendre assurer sa continuité sans remettre en cause la vision (Idrissa Seck : Candidat sans Vision Nouvelle). La bipolarisation du champ politique sénégalais était alors consacrée (Macky la Continuité, Sonko la Rupture).
De notre point de vue, le Président Macky SALL sachant qu’il ne peut prétendre à un troisième mandat, prépare son statut de Chef de l’Opposition en perspective de 2024 sans contestation de son leadership dans son parti et sa coalition. Pour ce faire, il lui suffira de gagner les locales et les législatives prochaines pour contrôler son appareil politique et l’Assemblée nationale pendant une transition qu’il espérera de 5 ans après 2024 s’il ne peut être candidat. L’alternative sera de changer le régime politique pour qu’il soit parlementaire et poursuivre la mise en œuvre du PSE. La sortie du gouvernement de son état-major politique pourrait le justifier.
Nous disions que Macky SALL n’était effectivement plus la cible, mais que c’était lui qui tenait le pouvoir jusqu’en 2024 et pouvait aider à le transmettre par la réussite ou l’échec de la politique qu’il mettra en œuvre (Macky Sall : Socialiste, Libéral ou Souverainiste). Nous disions aussi que le dialogue politique était une nécessité dans un pays où les populations et même beaucoup dans la classe politique ne savent pas faire la distinction entre les visions alternatives qui sont proposées. Dans ce contexte, le dialogue politique post-électoral était utile pour dégager une synthèse parmi ceux qui sont supposés savoir et clarifier l’opposition (Du Dialogue : Clarifier le Consensus et l’Opposition).
Le Dialogue a produit ce que nous pensions, c’est-à-dire, par la « pensée de groupe », une continuité dans la vision socialisante de notre développement (Plan d’Ajustement et de Développement, pas de Relance) ; (Décentralisation : Equité Territoriale ou Autonomisation). Le PS et le PDS historiques reconstitués, c’est-à-dire le Système, sont ensemble au pouvoir. Cette vision met l’état central au cœur du processus de développement sans en avoir les instruments macroéconomiques. Cet état est aidé en cela par un lobby privé national et international au détriment de la majorité qui se contentera de la redistribution des fruits de la croissance. Nous le répétons, c’est ce que nous avons appelé le libéralisme internationalisé socialisant qui ne réussira pas dans notre contexte. Le Système échouera donc à nouveau, échec que le pétrole et le gaz masqueront, et nos enfants continueront de prendre la mer.
L’alternative à cette vision, nous l’avons dit, est de faire en sorte que les sénégalais puissent prendre leur propre destin en main là où ils vivent : Un Sénégal De Tous, Un Sénégal Par Tous. Cette alternative véritablement libérale et patriotique est l’alternance idéologique, doctrinale, et de leadership transformationnel dont le Sénégal a besoin et qu’il n’arrive pas à réaliser. Elle ne peut se faire sans une réforme monétaire et la décentralisation véritable du pays en plusieurs pôles de décision, la vraie démocratie. La répétition est pédagogique. Nous nous engageons à œuvrer pour son avènement (Relance Post Covid Comment ?).

Librement

Dr. Abdourahmane SARR
Président CEFDEL
Moom Sa Bopp Mënël Sa Bopp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *