BRT : Mansour Faye promet la circulation effective en 2022

BRT : Mansour Faye promet la circulation effective en 2022

Infosdakar- Le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement a effectué ce mardi une visite de chantier du projet pilote de BUS RAPIDTRANSIT(BRT).

«  Avec ce qui est constaté sur l’avancement de ces travaux, le chantier sera livré en 2022 », a déclaré  Mansour Faye, ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement. Dans son speech, le ministre en charge de ce secteur  a laissé entendre : « nous pensons que la mobilité des populations sera bien améliorée». Selon lui, en tenant compte des différentes améliorations apportées avec Dakar Dem Dikk, le TER ainsi que le BRT  permettront un système de rabattement du transport public afin de répondre de manière satisfaisante à la forte demande de déplacements dans les meilleures conditions de performance.

En compagnie des autorités des zones concernées notamment le maire de la ville de Guédiawaye et de la ville de Dakar, cette visite a été l’occasion pour le ministre de tutelle de constater l’état d’avancement des travaux ainsi que les tenants et aboutissants de ce projet.

Avec un budget de 300 milliards pour une durée de 30 mois, le CETUD maître d’ouvrage de ce projet a en effet décliné la feuille de route de cette journée. Selon les différents responsables de ce chantier, le BRT se décrit comme la réalisation d’une infrastructure sur un linéaire de 183 km avec 2 départements concernés notamment (Guédiawaye et Dakar). En secours au TER, le BRT prévoit 23 stations dont 3 pôles d’échanges, 45 minutes de temps de parcours au lieu de 90, 25 km/h de vitesse commerciale au lieu de 14, 150 bus articulés, 4 types de services avec dépassements des express au droit des stations avec comme principale objectif permettre à 69% des Dakarois de rejoindre le centre-ville en 60 minutes en transport public  (contre 57% actuellement). D’après eux, ce projet permettra à plus de 50% des habitants à faible revenu auront accès à 8000 emplois supplémentaires, 47% auront accès au moins à une université supplémentaire (ou équivalent)  et plus de 25% auront accès au moins à un hôpital.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *