LOCALES DE 2022 A MBAO : Niokhobaye Diouf investi par des associations et groupements de femmes

LOCALES DE 2022 A MBAO : Niokhobaye Diouf investi par des associations et groupements de femmes

Infosdakar -Fraîchement remplacé à la tête de la Direction générale des Dr, Niokhobaye Diouf a été choisi par des associations, groupements de femmes, militants du Mouvement alternatif pour le développement économique du Sénégal (MADES) pour porter leur candidature à la mairie de Mbao.

Dans la commune de Mbao, en plus du maire sortant Abdoulaye Pouye, plusieurs responsables politiques de la localité veulent devenir le premier magistrat de la ville à n’issue des prochaines locales. Ainsi, à côté de Pouye, le coordonnateur départemental de l’Alliance pour la République (APR), le ministre Abdou Karim Sall et Niokhobaye Diouf souhaitent être maire de cette commune peuplée de lébous. Hier, lors d’une cérémonie tenue à Mbao, des associations culturelles, groupements de femmes et militants, sympathisants et alliés de Niokhobaye Diouf ont décidé d’investir, jeudi le leader du Mouvement alternatif pour le développement économique du Sénégal (Mades) pour les prochaines locales dans la commune de Mbao pour les prochaines locales prévues en janvier. « Sous l’égide des associations Karabenor de Mbao, la section Ndef Leng de Mbao, les associations et groupements de femmes, les militants,  sympathisants et alliés du Mades de Niokhobaye Diouf avons décidé de porter notre choix sur Niokhobaye Diouf comme candidat à la candidature dans la commune de Mbao pour les prochaines locales », a dit Georges René Diandy, responsable de l’une des associations lors de cette rencontre organisée au domicile de Niokhobaye Diouf. Pour lui, les habitants ont fait ce choix après concertation, le jugeant raisonné pour conduire les destinées de la commune de Mbao. Diandy a listé les difficultés que connaît la commune qui sont liées à l’insalubrité, l’insécurité et le chômage  endémique des jeunes. « Ce n’est plus un secret de polichinelle, car les faits sont là. La commune de Mbao est malade de la politique politicienne de responsables qui ne sont là que pour leurs intérêts crypto-personnels, semant la division net la  violence verbale et physique entre les populations », a lu Gorges René Diandy.  Il ajoute que Mbao souffre aussi d’un 3 d’infrastructures, de voiries et d’espaces de vie. Pour le président de l’Association Soukali Keur Mbaye Fall, Diouf a toujours fait des actions philanthropiques sociales pour les populations, mais, en retour il n’a jamais été récompensé.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *