REVUE DE PRESSE  DU 30 NOVEMBRE 2021

REVUE DE PRESSE DU 30 NOVEMBRE 2021

1- Forum sino-africain : « Le blocus des financements de la filière gazière, c’est ajouter une grande injustice économique à l’injustice climatique que l’Afrique subit plus que tous les autres continents. » (Macky Sall)

Le chef de l’État avance : « J’encourage, par conséquent, les entreprises chinoises à poser un regard plus confiant et plus optimiste sur l’investissement en Afrique… » 

Quelques jours après la clôture de la COP 26, le président de la République ajoute : « je dois également d’attirer l’attention de notre Forum sur la décision qu’ont prise certains pays d’arrêter les financements à l’étranger des énergies fossiles, y compris le filière gaz, alors même que l’utilisation d’autres sources d’énergies plus polluantes continue. Au moment où plusieurs pays africains s’apprêtent à exploiter leurs importantes ressources gazières, l’arrêt des financements de la filière gazière, sous prétexte que le gaz est une énergie fossile, sans tenir compte du fait qu’il est aussi et surtout une énergie propre, porterait un coût fatal à nos économies en quête d’émergence… ».  

Le Blocus des financements de la filière gazière, c’est ajouter une grande injustice économique à l’injustice climatique que l’Afrique subit plus que tous les autres continents, a –t-il ajouté.

Ainsi il a profité de cette occasion pour lancer un appel pour que tous les pays œuvrent ensemble pour le maintien des mécanismes de financement du gaz comme énergie de transition. C’était lors de la cérémonie d’ouverture de la 8eme Conférence…(Dakaractu)

2- Propos ethnicistes : Walf se démarque « des propos irresponsables » de Gaston Mbengue

« Invité de l’émission ‘Sortie ‘, ce dimanche 28 novembre 2021, sur Walf Tv, le promoteur de lutte Gaston Mbengue a tenu des propos irresponsables qui ont offusqué plus d’un Sénégalais. Et nous comprenons parfaitement les réactions d’indignation de nos compatriotes pas habitués à entendre de tels propos diffusés sur nos antennes, même si Wal fadjiri est et reste un groupe de presse ouvert à toutes les opinions. C’est cela même son identité », indique Moustapha Diop dans une note. 

Toutefois, poursuit-il, « nous tenons à souligner, sans ambages, que le groupe Walf ne partage pas les opinions de Gaston Mbengue, même si nous assumons l’entière responsabilité de leur diffusion ». 

« Fidèle à sa ligne éditoriale, le groupe Wal fadjri est plus que jamais attaché à la paix et à la cohésion nationale comme il le prouve, de sa naissance à nos jours », conclut l’ancien rédacteur en chef de Walf Grand’Place.

3- Charte de non-violence : Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS) reçu ce lundi par le Président Macky Sall

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal a été reçu ce lundi 29 novembre en audience par le Président de la République avec la Plateforme Jammi Rewmi avec qui il porte une initiative de pacification de l’espace public dans cette période de grande tension à l’entame de la campagne sur les élections locales.

La rencontre a permis de transmettre au Président de la République les inquiétudes et recommandations des khalifes généraux et de leurs porte-paroles avec lesquelles le Cadre Unitaire de l’Islam a pu échanger en préparation de l’audience. Ceux-ci ont insisté sur la nécessité de parler de manière franche et responsable des risques de violence qui pèsent sur la paix et le vivre ensemble. La discussion avec le Président de la République a également été l’occasion de présenter les récriminations des acteurs politiques et coalitions électorales sur le processus, leur manque de confiance aux autorités de tutelle, le traitement présumé tendancieux de certains dossiers judiciaires, etc.

Le Cadre Unitaire a invité le Président de la République à poser dans ce contexte de crise économique et de menaces sécuritaires régionales, des actes forts de conciliation à l’intention de ses adversaires politiques pour pacifier le jeu démocratique. La question des milices accusées d’user de la violence gratuite envers les honnêtes citoyens a également été abordée comme une question très inquiétante. Répondant aux interpellations, le Chef de l’Etat a salué l’initiative du Cadre Unitaire de l’Islam et de la Plateforme Jammi Rewmi visant à restaurer un climat de paix au bénéfice des citoyens. Il s’est également engagé à l’appuyer pour qu’elle se traduise par un code de conduite ou une charte partagée par tous les acteurs. Il a promis que sa coalition la signera pour contribuer à cette dynamique contre la violence.

Au-delà des élections locales, le Président pense qu’un dialogue approfondi peut permettre d’avancer sur d’autres mesures de préservation de notre vivre ensemble et de pacification des relations entre les acteurs politiques. Le Cadre Unitaire de l’Islam poursuivra ses consultations avec les autres acteurs politiques et sociaux pour élargir la base sociale de cet engagement nécessaire de tous à favoriser la paix et la non-violence au Sénégal.

4- Démission de Malick Gackou : Une audience d’Aminata Kanté avec Macky Sall aurait-elle fait chuter Malick Gackou de son poste de coordonnateur à Yewwi Askan Wi ?

La coalition Yewwi Askan Wi n’en a pas fini de gérer des bisbilles internes à quelques semaines des Locales de 2022. Après les départs de pontes telles Bamba Fall ou encore Bougane Gueye Dany, c’est Malick Gackou qui claque la porte, mis sous pression par la coalition qui a tenu une réunion ce lundi soir.

Malick Gackou démissionne non pas de la coalition (pour le moment) mais de son poste de coordonnateur à Guédiawaye.

En effet, des sources autorisées confient que les pontes de la coalition soupçonnent un flirt politique entre Malick Gackou et le président Macky Sall. Pour cause, Aminata Kante qui est le maire de Sam Notaire et députée du Grand Parti aurait été reçue au palais.

Et cette audience aurait eu lieu avec la bénédiction de Malick Gackou, nous souffle notre source. Au courant de cette affaire, les membres de Yewwi Askan Wi ont décidé de prendre une décision forte. La pression était telle que le leader du Grand Parti n’a pu que céder son poste. (Avec Senenews)

5- L’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) annonce le lancement de son véhicule ONIVA

L’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) vous invite au lancement du véhicule ONIVA. La Société ONIVASÉNÉGAL va présenter un véhicule de haute qualité de fabrication locale. C’est une voiture conçue expressément pour remplacer le parc de véhicules dits « 7 places » en voie de suppression du marché national.

La cérémonie de lancement se tiendra le mercredi 1er décembre 2021 à partir de 10h au grand amphi Abdoul Aziz WANE et sera suivie d’une présentation du véhicule devant la Direction de l’ESP.

A l’occasion, l’ESP et la société ONIVASÉNÉGAL signeront une convention de partenariat qui a pour but d’instaurer et de sceller entre les deux parties un partenariat, en vue d’une coopération dans les domaines technique, technologique, commercial et managérial.

Mame Mactar Guèye : « Pourquoi j’ai été convoqué par la DIC »

Le chef de file de Jamra a expliqué qu’il a été convoqué dans le cadre d’une enquête ouverte sur une vidéo qui circule actuellement. Dans le fichier, on l’entendrait dire qu’une des Miss a été engrossée par le chef de l’Etat.

Face à la presse, il a déclaré que c’est le procureur sortant, Serigne Bassirou Gueye, qui s’est autosaisi du dossier. « C’est la Dic qui me l’a dit. Il a imputé le dossier à la police judiciaire qui a activé la Dic. Et la Dic a transmis le dossier à la BAG. Et c’est ce qui m’a valu ma convocation. »

Mais, M. Gueye qui déclare que la vidéo est un « Deep Fake », c’est à dire une vidéo montée de telle sorte qu’elle fait dire à une personne ce qu’elle n’a pas dit, a présenté les deux versions de la vidéo : l’originale et celle qui a été manipulée.

« Ils ont eu les deux versions de la vidéo. Je les ai envoyées à Moulaye Dicko patron de la brigade des affaires étrangères et au commissaire Mbaye Diouf de la Dic. », indique-t-il.

Pour lui, les auteurs de cette « supercherie » voulaient qu’il soit arrêté pour offense au chef de l’Etat. « Mais les choses se sont retournées contre eux. La Dic est à leur trousses ainsi que la Division de la Cybercriminalité », a-t-il indiqué, rapporte Igfm.

6- Actu internationale

• Guinée : Alpha Condé transféré dans la résidence de son épouse

L’ancien président Alpha Condé a été transféré à la résidence de son épouse, en proche banlieue de Conakry selon un communiqué du Comité national de rassemblement pour le développement (CNRD) lu lundi 29 novembre à la télévision publique.  Depuis qu’il a été renversé par un coup d’État le 5 septembre dernier, Alpha Condé était gardé « en lieu sûr », par des militaires.  Alpha Condé bénéficie d’un « traitement digne de son rang sans aucune pression internationale », insiste le CNRD. (Avec Rfi)

• Gambie : dernière ligne droite avant l’élection présidentielle

En Gambie, c’est la dernière semaine de campagne avant l’élection présidentielle qui aura lieu samedi dans le plus petit pays du continent africain. Six candidats sont en lice, informe Rfi.

• Côte d’Ivoire : le tambour parleur ébrié pourrait avoir besoin d’une petite restauration

C’est une pièce unique qui va être rendue par la France à la Côte d’Ivoire. Le tambour parleur du peuple atchan, connu sous le nom de Djidji Ayokwe, sera restituée après le vote d’une loi spécifique, sans doute pas avant la fin de l’année 2022. Silvie Memel Kassi, la directrice du Musée des civilisations de Côte d’Ivoire qui accueillera l’oeuvre, s’est rendue la semaine dernière au Musée du quai Branly à Paris pour le voir. Ce tambour long de 3,31 mètres et qui pèse 430 kilos est en « bon état », confie Silvie Memel Kassi à RFI même s’il est « un peu vermoulu » au niveau de sa base. Ce qui pourrait nécessiter une petite restauration, renseigne Rfi.

7- Actu Sports

•  Ballon d’Or 2021 : Lionel Messi remporte son 7e Ballon d’Or

Après une année blanche en raison du Covid-19, le Ballon d’Or a fait son retour lundi. Et, comme en 2019, c’est l’Argentin Lionel Messi qui a remporté le trophée, le septième de sa carrière.

Trente nominés mais à la fin, il n’en reste qu’un. Et ce dernier, c’est Lionel Messi qui a remporté lundi 29 novembre le trophée pour la septième fois de sa carrière, un record. Il a devancé Robert Lewandowski (Bayern Munich) et l’Italo-Brésilien Jorginho (Chelsea). (Avec RFI)

• Ballon d’Or 2021 : Alexia Putellas remporte le Ballon d’Or féminin 2021 !

Alexia Putellas, l’internationale espagnole du Barça, a remporté le Ballon d’Or féminin 2021. 

Alexia Putellas est la lauréate du Ballon d’Or féminin 2021. À 27 ans, l’Espagnole a remporté le Championnat d’Espagne, la Coupe d’Espagne et la Ligue des champions féminine avec le FC Barcelone en marquant en finale. Elle succède à Megan Rapinoe, vainqueur en 2019, au palmarès.

• Ballon d’or 2021 : Robert Lewandowski récompensé !

Robert Lewandowski vient d’être élu meilleur buteur de l’année 2021 grâce à ses 52 réalisations en 2021 (43 en club, 9 en sélection) au cours de cette cérémonie du Ballon d’Or 2021.

Robert Lewandowski est le vainqueur du nouveau trophée de la cérémonie du Ballon d’Or attribué au buteur de l’année. L’attaquant polonais du Bayern Munich, sans doute frustré du Ballon d’Or en 2020 qui n’a pas été remis en raison de la pandémie, se voit récompensé pour ses buts inscrits avec le Bayern et avec la sélection polonaise. (Avec Senego)

Sencaféactu

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *