Certification FRA : Vers la réduction de la durée d’attente

Infosdakar-La durée d’attente des Petites et Moyennes Entreprises (PME) pour l’obtention FRA pourrait être réduite en de courts délais, afin de soulager les acteurs du secteur.
Ils sont nombreux ces chefs d’entreprise évoluant dans le commerces à avoir du mal à bénéficier de l’autorisation FRA, a cause du long processus du à des contrôles. Pour le Secrétaire Général du ministère du Commerce et des Petites et Moyennes Entreprises, Samba Ndao, le département ministériel dirigé par Aminata Assomme Diatta pense déjà à une réduction du temps d’attente de l’obtention de l’autorisation FRA. «Nous comptons réduire ce long processus en supprimant les éléments qui ne sont pas nécessaires dans le contrôle et la vérification afin de faire bénéficier les PME l’autorisation FRA dans des délais très courts. Au seins du ministère, on va voir comment alléger ce long processus, ce qui soulagerait les acteurs des PME », a soutenu le SG. Pour lui, la longue attente s’explique par le fait que l’autorisation FRA concerne les produits alimentaires. « C’est un aspect très sensible dans l’organisme humain, ce qui appelle à faire un long processus pour octroyer cette certification. Il s’agit d’abord du dépôt d’échantillonnage, son analyse, mais aussi la vérification des installations qui sont au niveau de l’exploitation », a dit Ndao, hier lors d’un atelier sur l’accès au marché des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Il a joute que c’est aussi pour voir si les installations répondent aux normes, mais aussi contrôler les personnes qui manipulent les produits alimentaires. C’est pour cette raison, selon Samba Ndao que cela connaît un long processus. « Il faut aussi rappeler que nous sommes dans un domaine très sensible qui concerne l’alimentation. On doit toujours vérifier si ce que nous consommons est propre », a expliqué Samba Ndao.
200 PME sélectionnées
C’est dans ce sens que l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), en partenariat avec l’Union européenne a mis en place le Programme de Résilience et de Relance des Micro-entreprises et des PME (P2R). Pour le représentant de l’instance onusienne au Sénégal, Christophe Yvetot, ce programme est très important, car conçu dans le cadre de la crise du Covid 19, qui a eu un impact très lourd sur les micros, petites et moyennes entreprises. « Il fallait trouver des moyens pour venir à leur aide pour leur permettre d’avoir un meilleur accès aux marchés et de pouvoir vendre leurs marchandises. Beaucoup de PME éprouvent des difficultés pour exporter leurs produits faute de visas, c’est-à-dire la certification FRA, leur permettant d’avoir des produits certifiés et exporter », a dit Yvetot. Il admet lui aussi que c’est un processus compliqué, mais avec ce programme, les PME pourront avoir accès à tout cela. Le P2R prévoir aussi, selon Yvetot de mettre en place le code barre, ce qui permettra au consommateur d’avoir une traçabilité très efficace du produit et avoir plus d’assurance et de sûreté sur les aliments. « Nous allons accompagner les micros et Petites et Moyennes Entreprises, qui sont souvent informelles et qui ont des difficultés pour mettre en œuvre toutes ces conditions citées. Nos spécialistes vont venir en aide toutes les PME sélectionnées qui sont au nombre de 200 à les apprendre toutes les normes, leur permettre d’avoir des équipements et de former leur personnel », a déclaré Christophe Yvetot. Les PME choisies pourront également avoir accès au crédit. Ce programme fiancé par l’UE va durer deux ans et est doté d’un budget de deux millions d’euros, soit plus d’un milliard de francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.