REVUE DE PRESSE DU 5 MARS 2019

A la Une : La communauté Léboue de Yoff déclare Cissé Lo persona non grata à Yoff ; Appel à l’insurrection : le colonel Kébé de Rewmi déferré aujourd’hui ; Les résultats définitifs de la présidentielle proclamés ce mardi par le Conseil constitutionnel.
1-Le Sénégal ne peut pas se développer s’il ne réduit pas la natalité : Mabingué Ngom directeur du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) met les pieds dans le plat « Il faut que les sénégalais fassent moins d’enfants, faire travailler plus d’adultes s’ils veulent profiter du dividende démographique ».
2-Les layènes et les autorités coutumières de Yoff renvoient Cissé Lo et disent qu’ils ne veulent pas de lui dans leur commune : Après sa sortie fustigeant la gestion de Diouf Sarr et sa décision de militer désormais à Yoff, Moustapha Cissé Lo s’est vu opposer un niet catégorique des layènes et des freys de Yoff qui l’ont fait savoir à Macky Sall hier.
3-Les défenseurs de l’environnement demandent à Macky Sall de s’attaquer enfin aux urgences environnementales comme la préservation du littoral, la déforestation et des mesures courageuses contre la pollution à Dakar. Selon un des leurs, Bassirou Ndiaye, l’environnement doit être une sur priorité pour le gouvernement à venir.
4-Karim Wade débouté par la cour de justice de la CEDEAO : Après avoir attaqué l’Etat du Sénégal pour l’invalidation de son inscription sur les listes électorales, Karim s’est vu débouté par les juges de la CEDEAO.
5-Arrestation du colonel Ibrahim Kébé et des jeunes de la coalition Idy : Un ultimatum donné à Macky Sall par les jeunes de l’opposition réunis hier au quartier général de Khalifa Sall. Ils promettent de manifester à l’Obélisque pour la libération de Kébé et des autres détenus. Le colonel sera déféré aujourd’hui devant le procureur ce mardi.
6-Le Conseil constitutionnel proclame les résultats définitifs ce mardi : En accord avec l’article 139 du Code électoral, le Conseil constitutionnel va « effectuer la proclamation définitive des résultats conformément aux dispositions de l’article 35 de la Constitution ». Cela après l’épuisement du délai de recours de 72h des candidats, après la publication des résultats provisoires par la Cour d’Appel.
7-Personne ne peut contraindre Ousmane Sonko à déferrer à la convocation de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards, selon le questeur de l’assemblée nationale Daouda Dia responsable de l’APR.

Sencafeactu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *