ZIGUINCHOR : Musulmanes et Chrétiennes plaident pour l’émergence du dialogue islamo-chrétiens

Infosdakar-«Le rôle de la femme dans la société», c’est thème  de la conférence religieuse, en ce mois béni de Ramadan, qui a été organisé ce dimanche 19 Mai 2019, dans la salle de réunion du Conseil départemental de Ziguinchor, par l’association féminine ASCOF (Association de Soutien au Commerce et à l’Organisation des Femmes de Ziguinchor). Ces femmes musulmanes et chrétiennes qui s’activent dans le développement économique et social de la région ont montré le rôle primordial de la femme dans la société. Elles ont par ailleurs plaidé pour l’émergence du dialogue islamo-chrétiens.

Le dialogue islamo-chrétiens se renforce et fait des émules à Ziguinchor. Un dialogue qui promeut davantage le vivre ensemble plutôt que les discussions théologiques. Ce dimanche, dans la capitale sud du pays, les femmes musulmanes de l’ASCOF ont invité ainsi leurs homologues chrétiennes à leur conférence religieuse et à leur repas de rupture du jeûne pendant le ramadan. Des relations islamo-chrétiennes qui donnent parfois lieu à des gestes symboliques forts.  Pour la sœur Marie Louise Badji des filles de la résurrection, à Djifanghor, «nous saluons cette belle initiative des femmes musulmanes de Ziguinchor qui soutiennent jour et nuit nos activités. Nous sommes toutes les mêmes et nous convergeons vers le même Dieu. Nous avons marqué notre présence surtout pour l’émergence du dialogue islamo-chrétiens dans notre région en particulier et au Sénégal d’une manière générale», a laissé entendre la religieuse. «Le thème qui a été choisi nous montre en tant consacrée que nous sommes ici comme des éducatrices et que nous avons un rôle de transmettre aux jeunes dont nous avons la charge et de les dire aussi c’est quoi la foi qui doit se transmettre de génération à une autre», a soutenu Sœur Marie Louise Badji. Si pour ces femmes actrices du développement de la région, cette retrouvaille devra permettra de cultiver la cultiver de la paix et de renforcer les amitiés islamo-chrétiens, «les cimetières mixtes de Santhiaba sont une preuve éloquente de ce dialogue entre chrétiens et musulmans à Ziguinchor. Nous louons cette belle initiative et j’invite tout le monde à y adhérer», a soutenu la religieuse à la soutane blanche. Pour Mme Fatou Mbodji présidente de l’ASCOF, «nous allons multiplier cette belle initiative car, tout comme la culture, la religion permet aussi de renforcer nos liens d’amitiés et de fraternité. D’ailleurs, dans un élan de solidarité, nous entendons travailler ensemble pour accompagner l’Etat dans la relance des activités économiques et sociales de la Casamance», a dit l’opératrice économique. A l’issu de cette conférence religieuse qui a été animée par le guide religieux Serigne Samb, ces femmes ont plaidé pour le renforcement du dialogue, des groupes d’amitié islamo-chrétiens gage de paix et de sécurité dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *