AMADOU DIA AUX LIONS : «Vous devez gagner pour la nation sénégalaise mais aussi pour le gardien de but Edouard Mendy et pour Kalidou Koulibaly”

Les Lions du Sénégal pour le titre de la Can 2019, félicitations et encouragement de tout un peuple,

Félicitations, oui, un grand bravo à nos vaillants Lions qui nous ont permis, hier dimanche 14 juillet 2019, de rester dans la course pour l’ultime étape. Cette présence nous permettra, enfin, de prétendre à la coupe mise en jeu par la CAF à l’occasion de la CAN 2019 en Egypte, terre des Pharaons, du Président Gamal Abdel Nasser “Le Raïs” et de Mohamed Salah, talentueux joueur, grand buteur mais malchanceux pour cette compétition, bon coéquipier de notre magnifique Sadio Mané.

Félicitations au staff car une équipe c’est un tout.

Par la magie de l’audiovisuel, le peuple sénégalais, de partout où il se trouvait, dans les cités urbaines, dans les différents villages du monde rural et plus loin dans la diaspora, a salué cette victoire comme un seul homme.

Le staff et les joueurs tiennent leur victoire, leur gloire. Oui, elle est si proche, cette merveille avec ses lauriers que les composantes de l’équipe doivent être conscientes de tenir entre leurs mains (pour les gardiens de but), ou plutôt, au bout de leurs pieds (pour les joueurs de champ) et dans leurs têtes (pour le staff avec le coach Aliou Cissé, en premier), la possibilité d’entrer dans l’histoire du football africain en remportant cette CAN 2019, en même temps effacer l’affront des matchs de pool où nous nous sommes inclinés devant ces seuls adversaires. Enfin nos joueurs ont l’occasion de vaincre définitivement la malchance devant cette équipe d’Algérie que nous n’avons pu battre qu’une seule fois en 6 (six) rencontres, en concédant un nul. Vivement que la 7 ème (septième) soit la bonne car la plus prestigieuse !

Une victoire pour toutes les magnifiques générations de joueurs talentueux (El Hadj Malick Sy “Souris”, Lamine Coura Gueye, Hamady Thiam, Toumani Diallo, Moustapha Dieng, Yérim Diagne, Alioune dit Petit Gueye, Louis Camara, Louis Gomis, Baye Moussé Paye, Demba Thioye, feu Matar Niang, feu Jules François Bocandé, feu Domingo Mendy, feu Baba Touré, Cheikh Seck, Oumar Gueye Sène, Boubacar Sarr “Locotte”, Mbaye Fall, Léopold Diop, Joseph Koto, Séga Sakho, Tony Mario Sylva, Salif Diao, Habib Beye, Kalilou Fadiga, Pape Bouba Diop, El Hadj Ousseynou Diouf, Henri Camara…). Une consécration tant espérée et ardemment voulue par nos illustres journalistes sportifs (feu Alassane Ndiaye “Alou”, Pathé Fall Dieye, Majib Sène, Abdoulaye Diaw, Golbert Diagne…) qui ont souhaité vivre ce moment extraordinaire: voir le capitaine des Lions de la Téranga brandir la fameuse coupe d’Afrique, le visage rayonnant, accompagné dans ce bonheur, du sourire radieux de ses coéquipiers.

Chers valeureux représentants de notre football, gardez à l’esprit qu’en foulant, le vendredi 19 juillet 2019 à 19h GMT, la pelouse du Stade International du Caire, temple sportif d’une capacité de 74.100 spectateurs vous détenez la clé de la réalisation du rêve de tout un peuple mais aussi et surtout, de ceux-là qui ont été à vos côtés, depuis les éliminatoires jusqu’aux demi-finales. Oui, vous devez gagner pour la nation sénégalaise mais aussi pour le gardien de but Edouard Mendy, éloigné pour cause de blessure et le valeureux Kalidou Koulibaly pour cumul de cartons jaunes après un parcours sans faute. C’est le meilleur cadeau que les participants heureux pourront leur faire.

Soyez courageux, déterminés, engagés, intraitables mais pas violents pour eviter les coups-francs surtout dans nos 25, 20 et 18 mètres. Attention aux pénalties car vos adversaires sont forts en simulation. Soyez vigilants et concentrés sur le match, ne point contester au risque d’énerver l’arbitre.

Portez le ballon devant, toujours devant, pour éviter de transférer les risques vers nos buts. Gardez bien à l’esprit que le danger ne vient que du ballon (comme l’ont toujours soutenu feu Mawade Wade et l’incompris Lamine Dieng), c’est pourquoi il est tant convoité, objet d’attention intense ainsi que de luttes acharnées, passionnées, fabuleuses, sans merci…

A Alioune Cissé, coach et représentant de la belle génération de 2002, vous devez parachever cette belle aventure des plus prestigieux footballeurs qui nous ont donné tant de satisfaction en cette coupe du monde Corée du Sud/Japon en 2002. Gagner, vous devrez le faire impérativement pour feu Bruno Metsu et feu Bocandé qui ont tellement donné pour le triomphe du football sénégalais.

Un conseil, dites aux joueurs d’éviter les rétro passes pour des raisons de sécurité défensive.

Bonne chance à vous, nos prières à partir des chapelles, des mosquées, de tout autre lieu de culte, des demeures partout où nous serons, vous accompagneront.

Vive le Sénégal !

Amadou DIA

Consultant en opérations portuaires,

Transport et Logistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *