REVUE DE PRESSE DU 20 AOÛT 2020

1 – Mame Thierno Mbacké Kosso, fils du khalife général des mourides fait une sortie inédite et fracassante : « le 3eme mandat risque d’embraser tout le continent.  La démocratie est en train d’être tuée par nos dirigeants »

Selon le dignitaire mouride cité par nos confrères de Vox Populi et les Echos, « au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Guinée, comme partout ailleurs, les peuples doivent prendre leurs responsabilités comme les maliens. Les dirigeants ont l’obligation de respecter les constitutions de leurs pays. S’ils se prennent pour des rois, qu’ils sachent que cela ne peut pas continuer »

2 – Nitrate d’ammoniac : Le Port confirme et donne des explications, le ministère de l’environnement s’en lave les mains après l’injonction de Macky Sall

Les autorités portuaires ont finalement réagi sur l’affaire des 3050 tonnes de nitrate entreposées dans l’enceinte du Port de Dakar. C’est un communiqué qui a été publié à cet effet.

« La Direction générale du Port autonome de Dakar informe l’opinion publique et les parties intéressées de l’existence d’un entreposage de 3 050 tonnes de nitrate d’ammoniac au niveau du môle 3 dédié aux marchandises du Mali. Sur ce tonnage, 350 tonnes ont été déjà évacuées vers le Mali qui reste sa destination finale, après son débarquement par l’armateur Xloc.

La Direction générale du Port autonome de Dakar a déjà mis en demeure le propriétaire pour l’enlèvement sans délai de la marchandise. Ce dernier a déjà trouvé un entrepôt à Diamniadio. Il est en train de travailler avec le ministère de l’Environnement pour avoir l’agrément en vue d’enlever instamment cette cargaison», peut-on lire dans le communiqué.

3 – Démission fracassante  de l’UMS du Premier président de la Cour d’Appel de Kaolack Ousmane Kane : Souleymane Telico recadre son collègue

Le président de l’Union des magistrats sénégalais Souleymane Telico a réagi, après la diffusion dans les médias de la lettre de démission du juge Ousmane Kane qui a fustigé le comportement de certains magistrats qui manquent de considération et de respect à l’endroit de leurs ainés.

« Nous avons effectivement reçu la lettre du Premier président de la Cour d’appel (CA) de Kaolack, Ousmane Kane, annonçant sa décision de démissionner de l’Ums. La lettre étant purement personnelle, nous en prenons acte. Nous allons l’examiner attentivement et s’il y a lieu, nous lui servirons la réponse qui sied», a répondu Souleymane Telico. Et de confier sur la Rfm « (qu’il) s’agit d’un rapport entre l’Ums et un de ses membres. Je pense que si nous avons quelque chose à dire, nous allons le lui dire personnellement. Nous allons le faire en temps opportun. Mais je ne crois pas que ce soit utile ou même indiqué de s’adresser à la presse sur les questions qui concernent exclusivement l’Ums et un de ses membres. »

4 – Médecin généraliste urgentiste, Dr Corine Tchania met les pieds dans le plat et juge défaillante la stratégie de lutte contre le Coronavirus : « Ça ne sert à rien de construire un TER, si tes lits de réanimation sont au nombre de 100 pour 16 millions d’habitants »

Pour l’urgentiste, reprise par Sud Quotidien, « en réalité, il y a 10 à 20 fois plus de personnes infectées. Et probablement un peu plus de décès dû à la Covid 19 (les décès à domicile ne sont pas comptabilisés, le test PCR post mortem ne se fait plus) ».

Dr Corine Tchania est formelle. « Le virus est déjà bien installé dans les maisons, les bureaux, les usines, les supermarchés…..» et les chiffres donnés par les services du ministère de la santé sont loin de refléter la réalité. «Ces chiffres sont sous-estimés c’est évident. “Tu testes, tu trouves. Tu ne testes pas tu ne trouves pas”. À mon avis, le nombre de cas graves et de décès Covid sont les chiffres les plus pertinents dans la surveillance de la gravité de la maladie. 

La spécialiste fustige l’absence du sens des priorités des autorités. « L’autre priorité serait de construire des centres médico-sociaux dédiés aux personnes du 3ème âge. Vous allez me dire que l’État n’a pas les moyens. Et je vous répondrai que tout est question de priorité. Ça ne sert à rien d’avoir le pétrole si on ne peut pas soigner les gens. Ça ne sert à rien de construire un TER, si tes lits de réanimation sont au nombre de 100 pour 16 millions d’habitants et si ton centre de traitement pour les brûlés n’existe pas. Aujourd’hui, il est indéniable que le domaine de la santé est prioritaire. Donc, trouvons les moyens et utilisons-les en toute transparence », insiste –t-elle.

5 – Mali : L’Imam Dicko s’en lave les mains, les putschistes annoncent « zéro mort, zéro blessé » et demandent aux maliens de reprendre leurs activités

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), qui a renversé le Président «IBK » a appelé,hier, les populations maliennes à vaquer tranquillement à leurs occupations. Il a aussi demandé aux fonctionnaires de reprendre leur travail dès demain non sans exiger l’arrêt immédiat des actes de vandalisme. Par ailleurs, le CNSP a précisé qu’aucun mort, ni blessé n’a été noté lors des opérations, une manière de démentir les informations faisant état de quatre décès.

Le CNSP a aussi révélé qu’il a rencontré l’Imam Dicko qui leur a dit que « sa mission est terminée et qu’il souhaite continuer à diriger les prières à la mosquée »

6 – Après « le tabac aphrodisiaque » des femmes, les jeunes écument les pharmacies pour un mélange dangereux appelé « lean » ou « purple drink »

Après la page Femmes médecins, c’est au tour « d’Infomed » d’alerter sur un trafic dangereux de médicaments auquel s’adonnent des « fils et filles à papa »

Selon Infomed, « un grand trafic de médicaments se fait en ce moment à Dakar par un groupe de jeunes, tout âge confondus adolescents et jeunes adultes… Qui se relaient pour acheter des médicaments dans différentes pharmacies pour se droguer.
Des médicaments à base de codeine mais aussi à base de promethazine. Ils s’en servent pour faire des mélanges, aussi connus sous le nom de « lean » ou purple drink. Ce sont des cocktails de ces médicaments mélangés avec de l’alcool, qu’ils boivent en grande quantité et sans conscience aucune, ce qui augmente fortement les risques d’overdoses et de mauvaises réactions… Ils font aussi des mélanges improbables avec de grosses quantités de paracetamol, d’antidépresseurs etc. En bref, toute une gamme de médicaments qui sont connus pour droguer lorsqu’ils sont consommés en grande quantité.
Ce sont des jeunes qui sont sous complète dépendance, qui se relaient entre eux pour faire leurs achats dans les différentes pharmacie de Dakar, ils se déplacent avec de grosses voitures ou moto de marque, mais parfois aussi avec de petits scooters, et sont de toute nationalité confondue, sénégalais, libanais, métisses et de sexe masculin et feminin »

7 – Le nouvel homme fort du Mali est le colonel Assimi Goita

Suite aux événements du mardi 18 août, plusieurs noms ont été évoqués comme les potentiels cerveaux ou meneurs de la mutinerie qui a eu raison du pouvoir d’IBK. Ce n’était que des supputations. Le nouvel homme fort du Mali est le colonel Assimi Goita. Il fait partie des cinq militaires apparus à la télévision nationale ce mercredi 19 août après la déclaration d’Ibrahim Boubacar Keita.

Il a été nommé président du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) nom que s’est donnée la junte actuellement au pouvoir, au Mali. De nouvelles fonctions que le Colonel Goita exerce déjà. C’est lui qui conduit à l’instant la rencontre entre les putschistes et les secrétaires généraux des ministères au département de la Défense.

Jusqu’à sa nomination à la tête du CNSP, Goita était à la tête des forces spéciales dans le centre du Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.