Violation du secret défense: Moussa Bocar Thiam met en garde les journalistes

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam, a annoncé dimanche des poursuites judiciaires contre les journalistes qui ont révélé le contrat estampillé « secret défense » relatif à l’acquisition d’armes pour les services des eaux et forêts. Interrogé sur la question dans l’émission « Grand Jury » sur la Rfm, il déclare: « Je vous réponds clairement que ces infractions ne seront pas impunies. Je suis clair. Il est clair que l’État du Sénégal qui a la responsabilité de veiller aux lois et règlements prendra toute les mesures nécessaires ».
M. Thiam rassure que « nous allons revenir à l’ordre. Ne pas autoriser qu’un journaliste ou qu’un consortium de journalistes puissent violer délibérément les secrets défense qui peuvent nuire à la stabilité de notre pays, à l’honorabilité de nos forces de défense et de sécurité. Nous devons tous y veiller et il appartient à l’État de prendre ses responsabilités et il le fera. Quelles qu’en soient les conséquences ».

Le ministre de la Communication de rappeler qu’«un journaliste ne peut pas tout dire, tout révéler quitte à nuire aux intérêts supérieurs de la nation. C’est intolérable et inadmissible. Cet intérêt public à informer disparaît dès lors qu’il y a un intérêt public qui appartient à l’Etat du Sénégal à travers la stabilité du pays ».

LeSoleil_Digital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *