Coupe du monde: saisie de drogue à Doha

Les douanes de l’aéroport international Hamad de Doha ont réalisé leur première saisie de drogue pendant la Coupe du monde de football, dont 1.990 pilules de Tramadol, un puissant antalgique, ont annoncé lundi les autorités qataries.
Le riche émirat gazier du Golfe, très strict contre le trafic et la consommation de drogue, accueille depuis dimanche le premier Mondial organisé au Moyen-Orient, plus d’un million de visiteurs étant attendus jusqu’à la finale le 18 décembre.
« Les douanes de l’aéroport international Hamad ont déjoué un trafic de Tramadol et de haschisch », a annoncé sur Twitter l’Autorité générale des douanes.
L’un des douaniers de l’aéroport de Doha a « soupçonné les bagages du passager, les a donc inspectés et a trouvé 1.990 pilules de Tramadol ainsi que 464,5 grammes de haschisch », a précisé l’organisme.
Le passager concerné, à propos duquel aucune information n’a été révélée, doit être présenté devant le ministère public, a assuré à l’AFP un responsable qatari, qui a requis l’anonymat.
Les peines encourues au Qatar pour la possession, l’usage ou le trafic de drogue sont très sévères, incluant de longues peines de prison, de fortes amendes et l’expulsion du territoire pour les étrangers.
Puissant antidouleur, le Tramadol, opiacé de synthèse, peut entraîner une forte dépendance. Il est notamment impliqué dans la crise des opiacés qui secoue les États-Unis, où les overdoses ont fait plus d’un demi-million de morts en 20 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *