REVUE DE PRESSE DU JEUDI 08 DÉCEMBRE 2022

1-Déclaration publique : Adji Sarr répond à Sonko et réclame un procès public

La masseuse s’est indignée du comportement de son protagoniste avec qui elle a eu une confrontation le 6 décembre dernier. « Tu étais sage comme une image et tu n’arrivais même pas à me regarder en face. Il a fallu l’intervention du juge pour que tu parles fort et tu n’as pas répondu à aucune question « , lance-t-elle.
« Ousmane Sonko tu es un père et un mari irresponsable…tes enfants et même tes petits enfants se rappelleront que tu as violé l’enfant d’autrui » déclare Adji Sarr qui réclame un procès public.
« Comment oses-tu traiter ma famille d’irresponsable alors que mon père n’a jamais été accusé de viol, il est mieux que toi, ma famille vaut mieux que la tienne (…), wiri-wiri daniou dadié », conclut l’ accusatrice du leader de Pastef citée par seneweb.

2- Sonko en visite à la prison de Sébikhotane : « j’ai vu un Pape Alé fatigué et très malade, il faut qu’il soit libéré avant que l’irréparable ne se produise »

En détention depuis le 6 novembre dernier, le journaliste Pape Alé Niang est dans un état préoccupant. C’est en tout cas ce que soutient Ousmane Sonko. Le leader de Pastef-Les Patriotes s’est rendu ce mercredi à la prison de Sébikotane où il a pu s’entretenir avec le directeur de Dakar matin. Et ce qu’Ousmane Sonko soutient avoir vu n’est pas du tout rassurant.
« J’ai vu un Pape Alé Niang fatigué et très malade », a dit le maire de Ziguinchor en langue nationale Wolof. Il rappelle que le journaliste est en grève de la faim depuis vendredi dernier pour dénoncer ce qu’il qualifie de kidnapping et de séquestration. « Pape Alé Niang m’a raconté comment il a été enlevé, comment il a été torturé à travers des interrogatoires qui duraient jusqu’à 3 heures du matin », rapporte Ousmane Sonko. Le leader de Pastef alerte le Président Macky Sall et son pouvoir qu’il dit tenir pour responsable de tout ce qui pourrait arriver au journaliste d’investigation. « Il faut que Pape Alé Niang soit libéré avant que l’irréparable ne se produise », dit Ousmane Sonko. (iGfm).

3- La justice s’emballe : Le capitaine Touré, Pape Alé Niang entendus aujourd’hui et demain, Outhmane Diagne et Papito Kara devant le juge mardi prochain, Fadilou Keita du Pastef déféré

Le tribunal de Dakar est dans tous ses états, comme l’a titré Libération. Les dossiers qui font l’actualité sont activés. Fadilou Keita, Mohamed Lamine Bara Diop, et Oscar Diouf édifiés sur leur sort ce jeudi. Pape Alé Niang fait face avec le juge demain vendredi, au moment où Outhmane Diagne et Papîto Kara sont attendus au tribunal mardi 13 decembre.

4- En prison pour « viol »: Sitor Ndour perd son poste de PCA

Un malheur ne vient jamais seul selon l’adage ! Et Sitor Ndour ne dira pas le contraire.
Accusé de viol par sa femme de ménage âgée de 16 ans, ce responsable de l’Alliance pour la République (Apr) a été placé sous mandat de dépôt. Mais une mauvaise nouvelle s’est encore abattue sur l’ancien Directeur du Coud qui dort actuellement en prison.
En effet, Sitor Ndour vient de perdre son poste de PCA de la SAED. Cette décision a été prise par le président Macky Sall à l’occasion du conseil des ministres de ce mercredi 07 décembre 2022.
« Monsieur Amadou NIANG, Expert financier et en Management des Organisations, est nommé Président du Conseil d’Administration de la Société d’Aménagement et d’Exploitation des terres du Delta et des vallées du fleuve Sénégal (SAED), en remplacement de Monsieur Sitor NDOUR, appelé à d’autres fonctions » lit-on dans le communiqué parvenu à Seneweb.

5- Pastef exige la libération de Fadilou Keïta : « Ahmed Suzane Camara a dit pire », (Diomaye Faye)

Le bureau politique de Pastef exige la libération immédiate de leur camarade de parti Fadilou Keïta. Face à la presse, Bassirou Diomaye et Cie dénoncent un deux poids deux mesures.
En effet, pour Bassirou Diomaye, Fadilou Keïta a été arrêté ce mercredi, suite à sa publication sur Facebook en soutien au militaire Didier Badji disparu. Or, dénonce-t-il, « Ahmed Suzane Camara de l’APR a dit pire sur cette affaire alors qu’il n’a pas été inquiété », rapporte Senego.
Pour rappel, sur une émission à la Sen Tv, Ahmed Suzanne Camara a affirmé que les deux militaires Didier Badji et Fulbert ont été tués. Et Bassirou Diomaye de dire qu’il mérite d’être entendu.
Passtef exige ainsi la libération de leur camarade Fadilou Keïta, coordonnateur du Nemekou Tour.

6- Actu internationale

• Mali : A Kita, l’armée malienne et ses supplétifs russes accusés d’avoir fait des victimes civiles

Au Mali, une nouvelle opération de l’armée malienne et de ses supplétifs russes est entachée d’accusations d’exactions. Elle s’est déroulée ce mardi 6 décembre dans la matinée, à Kita, village de la commune de Dioura, près de la frontière mauritanienne, informe Rfi. C’était jour de marché. Les sources locales confirment deux à cinq morts et des blessés. Selon ces sources, il s’agit de civils.

• Corruption au Mozambique : Le fils de l’ex-président Armando Guebuza condamné à 12 ans de prison

Le fils de l’ancien président mozambicain Armando Guebuza a été condamné mercredi à douze ans de prison ferme dans le gigantesque scandale de corruption dit de la « dette cachée », renseigne Rfi. Ndambi Guebuza, fils aîné de l’ancien chef d’État, a été condamné à Maputo par un tribunal spécial dans l’affaire concernant des prêts secrets de deux milliards de dollars accordés par des banques étrangères à des entreprises publiques mozambicaines, qui avait plongé le pays dans une grave crise financière. L’ancien chef des services de renseignement et de la sécurité de l’État, Gregorio Leao, et l’ex-patron du renseignement économique, Antonio do Rosario, ont aussi été condamnés.

• Afrique du Sud : Janus Walus, l’assassin du militant anti-apartheid Chris Hani, est placé en liberté conditionnelle

L’assassin du militant anti-apartheid Chris Hani, poignardé en prison après la décision controversée de la justice de le placer en liberté conditionnelle, a bénéficié de ce statut mercredi 7 décembre, a annoncé le gouvernement. «Janus Walus a été placé en liberté conditionnelle mercredi 7 décembre», ont déclaré les services pénitentiaires dans un communiqué parvenu à Rfi. La plus haute cour du pays lui avait accordé fin novembre ce statut après une trentaine d’années derrière les barreaux. Cet immigré polonais lié à l’extrême droite blanche afrikaner avait été condamné à mort puis à la prison à vie pour avoir tué par balle Chris Hani en 1993.

7- Actu sports

• (J8) Ligue 1 : Diambars met fin à l’invincibilité de Sonacos grâce à sa victoire 2-1

Seule équipe invaincue avant cette 8e journée, Sonacos a perdu ce mercredi à l’occasion de son déplacement à Fodé Wade contre Diambars, renseigne Wiwsport.
Le club de Diambars a mis fin à l’invincibilité du Sonacos à l’occasion de la réception du club de Suneor ce mercredi dans le stade de Fodé Wade dans le cadre de le huitième journée. Le club académicien est ainsi sorti victorieux de ce duel sur le score de 2-1 et continue sa marche en avant dans ce championnat.
Pour Sonacos il s’agit de la première défaite enregistrée après 8 journées disputées. Au classement Diambars est le nouveau dauphin du Casa Sports en tête de la Ligue 1. Le club de Suneor champion de Ligue 2 la saison dernière est quant à lui 6e à l’issue de cette 8e journée.

• (J8) Ligue 2 : Ajel perd contre Wallydaan et offre l’occasion à Jamono Fatick de devenir leader en cas de succès ce jeudi

Leader du championnat depuis plusieurs journées, Ajel a chuté ce mercredi face à Wallydaan sur la plus petite des marges (1-0), rapporte Wiwsport.
Le fauteuil de leader de l’Ajel de Rufisque est en danger. Battu à Ngalandou Diouf ce mercredi après-midi 1-0 par Wallydaan, le club rufisquois (16 points) peut perdre le lead du championnat de deuxième division en cas de victoire de son dauphin Jamono de Fatick (14 points).
Le club Fatickois se déplace à Iba Mar Diop ce jeudi pour y affronter l’US Ouakam (16 H30).

Senaféactu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *