REVUE DE LA PRESSE DU JEUDI 19 JANVIER 2023

1- Sécurité routière : Macky demande au gouvernement de veiller à la mise en œuvre des mesures d’urgence …

Le président de la République, Macky Sall, a demandé, mercredi au gouvernement de « veiller à la mise en œuvre des mesures d’urgence de la sécurité routière », adoptées après la mort de 42 personnes dans un accident de la route survenu le 8 janvier dernier à Sikilo, près de la commune de Kaffrine.
Le Chef de l’Etat, Macky Sall a invité le Gouvernement à veiller à la mise en œuvre des mesures d’urgence de la sécurité routière avec : « l’application de toutes les mesures validées en Conseil des ministres, notamment l’intensification des visites techniques, la limitation de vitesse à 90 km/heure maximum des véhicules de transports publics et l’arrêt de l’importation et le rechapage des pneus d’occasion ».
« L’intensification, le long des axes routiers et autoroutiers, des contrôles permanents des forces de sécurité, la maitrise de la circulation routière et la divagation des animaux. La réforme et la modernisation du système de transport public dans tous ses volets en intégrant l’urgence de la mise en œuvre du programme concerté de renouvellement accéléré des parcs de transport, comme action prioritaire d’accompagnement », rapporte le communiqué du conseil des ministres, parvenu à Senego.


2- Affaire Adji Sarr et Sonko renvoyée devant la Chambre criminelle : Vers un procès de tous les dangers


Ousmane Sonko et Adji Raby Sarr devront croiser le fer devant la chambre criminelle. Après les observations du parquet et des avocats des différentes parties, le doyen des Juges d’instruction, Maham Diallo a décidé de trancher l’affaire devant la chambre criminelle. La date du procès n’est pas encore fixée.
Le Procureur a obtenu du Doyen des Juges, le renvoi de l’affaire opposant Ousmane Sonko et Adji Sarr devant la Chambre criminelle de Dakar. Oumar Maham Diallo a visé les articles 220, 220 bis et n’a pas oublié de citer ce que risque le leader de Pastef en cas de condamnation.
Selon la RFM relayée par Pressafrik, dans son édition de 12 heures, de ce mercredi, le Doyen des Juges Oumar Maham Diallo a envoyé aux avocats des différentes parties un avis d’ordonnance de règlement définitif au conseil. Le document indique que le procès se tiendra à la Chambre criminelle de Dakar.
Dans le courriel, le juge souligne que le leader de Pastef Ousmane est inculpé des chefs de « viol et menace de mort. »


3- L’Office national de recouvrement des avoirs criminels (ONRAC) organise ce jeudi, la vente aux enchères


L’Office national de recouvrement des avoirs criminels (ONRAC) organise demain, jeudi, la vente aux enchères des biens confisqués dans le cadre de procédure pénale. L’opération se tiendra au Musées des civilisations noires. D’après L’Observateur, parcouru par Seneweb, qui donne l’information, elle porte, notamment, sur des voitures de luxe, des motos, des téléviseurs, des téléphones portables, des ordinateurs portables.
Il s’agit de la première vente aux enchères organisée par l’ONRAC, mis en place en juillet 2021 et lancé en avril 2022. Les fonds récoltés seront d’abord déposés dans un compte ouvert à la Caisse des dépôts et consignation (CDC). Puis, signale le directeur général de l’Office, Mor Ndiaye, si la décision ayant conduit à la saisie est définitive, «le montant sera transféré du compte de l’ONRAC (à la CDC) au Trésor public pour abonder le budget de l’État».
L’objectif recherché, selon ce dernier, est que les biens en question ne puissent pas profiter aux condamnés, mais plutôt à l’ensemble des Sénégalais à travers le budget de l’État.
La vente aux enchères n’est ouverte à toute personne intéressée à l’exception des membres du Conseil d’administration et le personnel de l’ONRAC et des magistrats qui ont rendu les décisions de justice correspondantes.


4- Le rappeur Nit Doff placé en « garde à vue »


Rebondissement dans l’affaire concernant l’arrestation du Rappeur, Mor Talla Guèye alias « Niit Doff ». Selon Libération Online, il vient d’être placé en position de garde à vue et serait poursuivi pour appel à l’insurrection, outrage à magistrats, appel à la violence, appel à la désobéissance aux institutions, menaces de mort à l’encontre des autorités judiciaires, injures publiques. L’information est confirmée par son avocat Me Cheikh Koureïssy Ba, informe Igfm.
« L’entretien avec ses conseils Moussa Sarr, Michel Mahécor Diouf et moi-même terminé, Nit Doff, à qui vient d’être notifiée la mesure de garde à vue le frappant », a dit Me Cheikh Koureïssy Ba.
Pour rappel, Nit Dof a été interpellé ce matin à son domicile par les éléments de la Sûreté Urbaine et sur instruction du Procureur de la République, suite à un live diffusé sur les réseaux sociaux, la semaine dernière.


5- Accident tragique de Sikilo / TGI de Kaolack : L’affaire mise en délibéré pour le 25 janvier 2023


Birame Tine et Moussa Sow ont été ce mercredi à la barre du tribunal de grande instance de Kaolack.
Les deux mis en cause ont tenté de balayer d’un revers de main les faits qui leur sont reprochés. S’agissant de Moussa Sow (né en 1991 à Vélingara), il a nié être le propriétaire du véhicule qui, dit-il, appartenait à son défunt grand frère et que la recette relative au transport était destinée aux enfants du défunt et à sa femme. Le prévenu a dit devant le tribunal ignorer complètement le code de la route et avait donc confié le véhicule au chauffeur décédé dans l’accident. Son argument a été battu plus tard en brèche par le maître des poursuites, après lui avoir fait savoir que c’est lui-même qui s’occupait de la gestion du véhicule en collectant le gain. Ce qui fait de lui « le propriétaire exploitant. »
Pour sa part, Birame Tine (né en avril 1989), a dit au tribunal avoir hérité du bus impliqué, de son père. Et que la maintenance et le contrôle étaient assurés. Il a ajouté que c’est lui-même qui a acheté les pneus de rechange à hauteur de 120.000 l’unité. Le président du tribunal et le parquet ont jugé cette somme dérisoire, Compte tenu du prix sur le marché estimé autour de 500.000 Fcfa l’unité (procureur) d’où l’achat de pneus d’occasion.
Le parquet a maintenu les charges relatives à la mise en danger de la vie d’autrui, défaut de souscription d’une police d’assurance pour Moussa Sow, à la réception, à l’homologation et au défaut pneumatique. Il a ainsi requis 2 ans dont 1 an ferme pour Moussa Sow et 1 an dont 6 mois ferme pour Birame Tine, renseigne Dakaractu.
Le tribunal a décidé de mettre l’affaire en délibéré pour le 25 janvier après que le parquet s’est opposé à la demande de mise en liberté provisoire formulée par la défense…


6- Actu internationale


• Mali : Une réunion à Alger pour sauver l’accord de paix ?


Les groupes armés du Nord, signataires de l’accord de paix de 2015, estiment que la partie gouvernementale n’est pas suffisamment engagée dans l’application de cet accord, informe Rfi. Ils demandent depuis le 10 décembre une réunion « en terrain neutre », hors du Mali.


• Sahara occidental : Le chef du Front Polisario menace d’intensifier les combats contre le Maroc


Le Front Polisario, mouvement indépendantiste du Sahara Occidental, tient toujours son 16e congrès dans un camp de réfugiés en Algérie, renseigne Rfi. Lors de ce premier congrès depuis la rupture du cessez-le-feu en 2020, Brahim Ghali, secrétaire général du mouvement soutenu par l’Algérie, s’est montré offensif et a lancé un message à la poursuite de la lutte armée contre le Maroc. Réelle menace ou stratégie politique ?


• Kenya : William Ruto accuse ses adversaires de complot lors de la présidentielle de 2022


Au Kenya, le président de la commission électorale a-t-il été visé par un projet d’enlèvement, d’assassinat lors de l’annonce des résultats de la présidentielle d’août 2022 ? C’est l’accusation lancée mardi 17 janvier par William Ruto, le président élu à l’issue de ce scrutin, informe Rfi.


7- Actu sports


• CHAN 2022 : Les Lions, malheureux, chutent contre l’Ouganda


Quatre jours après la victoire contre la Côte d’Ivoire (1-0), l’Equipe Nationale du Sénégal s’est inclinée contre toute entente face à l’Ouganda pour son deuxième match du CHAN. Les Lions doivent éviter une nouvelle défaite contre la RD Congo, dimanche, pour se hisser en quart, indique Wiwsport.
Samedi soir, la fête était au rendez-vous après le court mais probant succès contre la Côte d’Ivoire. Cinq jours plus tard, l’Equipe Nationale du Sénégal retrouvait le Stade d’Annaba afin y affronter l’Ouganda à l’occasion de la deuxième journée du Championnat d’Afrique des Nations. En tête du classement du Groupe B avant cette rencontre, les Lions avaient pour ambition de l’emporter pour assurer la première place, donc les quarts de finale. À l’arrivée, c’est une tout autre histoire qui s’est produite : une défaite illogique.


• CHAN 2022 – Pape Thiaw : « C’est une défaite amère, mais il nous reste encore un match » !


L’équipe nationale du Sénégal a raté l’occasion de se qualifier pour les quarts de finale dès la deuxième journée. Les Lions Locaux ont perdu devant l’Ouganda (0-1) dans un match compliqué où ils ont raté un penalty et terminé la rencontre à 10. En zone mixte, le sélectionneur Pape Thiaw est revenu sur la défaite et se projette déjà sur le dernier match de poule, rapporte Wiwsport.
« On a manqué de réussite. Parce que sur le contenu du jeu, on a vraiment dominé. On a vraiment créé des occasions, le résultat ne reflète pas la physionomie du match. Il faut féliciter cette équipe qui a su nous battre avec ses arguments. Ce qui nous reste à faire est de continuer à travailler et se préparer pour le prochain match qui sera une finale pour nous » a déclaré le technicien.


• Rugby – Préparation éliminatoires CAN U20 : Les Lionceaux tiennent en échec l’ASFA (22-22) en attendant la Côte d’ivoire ce 28 janvier à Thiès


Dans le cadre de la préparation du match qualificatif à la CAN U20 contre la Côte d’ivoire ce 28 janvier au stade Lat Dior de Thiès, les Lionceaux ont effectué ce mercredi leur dernier rencontre amicale face à ASFA (22-22), informe Wiwsport.
Dans la dernière ligne droite de sa préparation pour la Coupe d’Afrique des Nations U20 appelée « Trophée Barthés », les poulains du sélectionneur Baye Moussa Tounkara dit Baba Galé ont tenu en échec l’ASFA ce mercredi (22-22) au terrain sise au camp militaire de Bel air. Malgré plusieurs changements effectués pour faire une revue d’effectif et voir les nouvelles recrues au cours de ce match intense et engagé contre les vices champions du Sénégal, les Lionceaux ont montré un beau visage. Ils ont toutefois dû puiser dans leurs ressources pour revenir au score après avoir été mené 14-10 à la mi-temps avant de rattraper les « militaires » en toute fin de match (22-22).
L’équipe nationale U20 a ainsi bouclé sa préparation sur un match nul après avoir battu le club Rugby S’en fout le score 14-12 et perdu contre Kiréne 28-22. Les Lionceaux vont entrer en regroupement à partir de ce vendredi 20 janvier pour peaufiner les derniers réglages avant de défier la Cote d’ivoire le 28 janvier au Stade Lat Dior de Thiès.


Sencaféactu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *