MENDICITÉ DES ENFANTS AU SÉNÉGAL: La question de la modernisation des Daras sur la table

Infosdakar– Les représentations régionales de la Fédération Nationale des Associations d’Ecoles Coraniques du Sénégal  se sont réunies  ce jeudi à Dakar. Cette journée ente dans le cadre d’échanges sur les nouvelles orientations  définies en matière de lutte contre la mendicité des enfants au Sénégal. « Détournée de sa forme originelle, la mendicité  des enfants  a atteint  une proportion inquiétante  dans la quasi-totalité du territoire national », a déclaré Salimata Diop Dieng,  Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants. Elle  s’exprimait  lors de la  journée d’échanges sur les nouvelles orientations  définies en matière de lutte contre la mendicité des enfants au Sénégal.   Se basant  sur diverses études et analyses, elle  soutient  que 90%  des enfants mendiants passent plus de  5 heures par jour dans la rue avec un risque  élevé des maladies, d’agression   physique et morale.

« Notre   principale  doléance, c’est  la réglementation les daaras. Nous voulons que l’Assemblée Nationale  vote  cette loi  »,  a insisté Moustapha Lo président  de  la Fédération Nationale des Associations d’Ecoles Coraniques du Sénégal. A l’en croire, toutes les associations  islamiques et  les chefs  religieux  sont d’accord  pour qu’on vote  cette  loi.  Si on  ne vote pas cette  loi, il y aura  toujours des problèmes.  Si l’Etat veut aider  les daaras, il ne pourra  pas le faire   parce qu’il ne connait  pas les vrais daaras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *