GOSSAS : Le Maire traîné en justice pour gestion bancale par ses mandants…

GOSSAS : Le Maire traîné en justice pour gestion bancale par ses mandants…

Entre le Maire de la Commune de Gossas(région de Fatick) et les populations, ce n’ est plus le parfait. Cité dans le rapport de la Cour des Comptes pour plusieurs manquements graves à la gestion de la municipalité qu’il dirige, M. Madiagne Seck est traîné en justice par ses mandants. Ces derniers sont, ainsi, réunis autour d’une grande trouvaille, le Collectif pour la Défense des Intérêts de Gossas. « Dans le rapport 2014- 2019 de la Cour des Comptes, le Maire de la Commune de Gossas est trempé jusqu’au cou. M.Madiagne Seck y est présenté comme un détourné de biens publics, un vrai contre-exemple dans la gestion de l’argent du contribuable. On lui reproche plusieurs manquements : absence de registre de délibération, de procès-verbaux(PV). En outre, l’on a aucune traçabilité sur les fonds de la municipalité dépensés dans le cadre du social comme il veut le laisser croire .Pour preuve, un montant de 7.999.950 de F CFA a été signé pour décaissement avant même que la procédure de sélection du fournisseur soit déclenchée. On a également noté beaucoup d’opacité dans le marché d’extension du réseau électrique. Que dire de la construction annoncée, en grande pompe, du hall du marché et du Théâtre de Verdure ? Voilà autant d’étourderies, voire d’arguties dans la manière dont M. Seck gouverne notre institution municipale », se désole Fallou Diagne. Le jeune responsable politique du parti présidentiel (APR) dans la Ville de Boun Abdallah Dionne, de 3 poursuivre: « Ces actes de banditisme du Maire de Gossas ne doivent pas rester impunis. Il a trahi la confiance de ceux qui l’avaient élu, pourtant, avec la manière. Aucun sacrifice ne sera donc de trop pour le sanctionner à la mesure du tort causé à nos populations. Que tous les Gossasois se lèvent comme un seul homme pour lui dire basta ! Nous nous sommes, aujourd’hui, attachés les services d’un avocat de renom, en l’occurrence, Me Assane Dioma Ndiaye. Nous demandons ni plus ni moins que l’ouverture d’une procédure judiciaire pour tirer cette affaire au clair ».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *