Rupture de contrat entre l’IAM et le Capitaine Seydina Oumar Touré: Vague d’indignation des sénégalais sur les réseaux sociaux

Chacun y est allé de son commentaire suite à la rupture de contrat du Capitaine Seydina Oumar Touré par ll’Institut Africain de Management (IAM), où il enseignait les Sciences Juridiques depuis lundi. Les sénégalais ont une fois encore trouvé en cet acte la main du pouvoir qui envoie au chômage le jeune ex gendarme un ana après l’avoir radié.
Radié de la Gendarmerie nationale, il y a un peu moins d’un an après les manifestations du mois de mars 2021, le Capitaine Seydina Oumar Touré avait repris les études dans le but de changer de métier. Et c’est dans la filière Sciences juridiques et Politiques qu’il trouve refuse, une matière qu’il avait déjà choisie après son Baccalauréat a l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il y a quelques jours, il est recruté à l’Institut Africain de Management (IAM) où il enseignait depuis lundi les Sciences Jusriques. L’information qu’il partage sur sa page Facebook, une photo de lui, tout sourire a côté des étudiants est reprise par tous les internautes. Les journaux aussi la relaient le lendemain, de même que les radios et les télés. Alors que tout le monde se félicitait de cette très bonne nouvelle, considérée comme une injustice réparée, une autre très mauvaise s’abat sur ce jeune homme. Une fois encore, c’est sur sa page Facebook qu’il donne l’information. “Mes très chers compatriotes. J’ai été contacté ce matin par la Direction de l’IAM qui a souhaité mettre un terme à notre collaboration pour des raisons que je préfère garder par respect pour cette grande école”, a-t-il écrit, tout en remerciant l’IAM et son propriétaire Moustapha Guirassi, qui selon lui a au moins essayé. Plus loin, le jeune ex capitale de la Gendarmerie nationale ajoute qu’il est temps de grandir et qu’il y a plus de colonisation. “Quand on gouverne un pays libre, on ne combat pas ses citoyens, il faut les assister et les protéger quelles que soient leurs appartenances politiques et religieuses”, se désole Touré. Et pour faire dans l’humour, il promet de retourner chez lui, à Kolda, acheter des boeufs et cultiver la terre. Mais, le capitaine se demande si ceux qui ont poussé l’IAM à rompre son contrat ne vont pas le suivre et confisquer les terres et les animaux ou même empêcher le ciel de pleuvoir. Sur la toile, les commentaires ne se sont pas fait attendre. Politiciens, journalistes ou personnes lamda se sont rués vers les réseaux sociaux pour donner leur point de vue. La majeure partie trouve cette énième forfaiture du pouvoir indigne et qui relève de la méchanceté. “Triste et révoltant, cette mesquinerie à s’acharner sur le capitaine de gendarmerie Oumar Touré, lequel s’évertue à relancer sa carrière professionnelle après les tumultes que l’on sait! D’une certaine manière, se précise davantage cette obstination d’un «cabinet noir et gris» à vouloir détruire jusqu’à la moelle un citoyen sénégalais dont on aimerait savoir ce qu’il lui est reproché”, écrit le journaliste Momar Dieng dans un post Facebook.


Plus de 30 millions de francs CFA collectés pour l’ex Capitaine


Pour lui, l’exclusion du Capitaine Touré de son corps de métier d’origine n’a pas suffi comme sanction. Il estime qu’ici émergé le reflet de la moralité de certains esprits tordus dont l’unique titre de gloire consiste à se faire identifier comme élément de Jupiter et de sa garde rapprochée besogneuse et indigeste. “Rancunier une fois, haineux toute la vie”, lancé le journaliste. De son côté, Mame For Ngom, un autre journaliste connu pour ses publications en est allé lui aussi de son commentaire. “ Radier quelqu’un est une lourde responsabilité qui peut être motivée. L’empêcher de travailler, c’est chercher vaille que vaille à l’humilier, à le pousser au gouffre, à le tuer socialement, à disperser sa famille”. Il souligne qu’il et dévasté par cette décision inhumaine et il faudrait beaucoup d’efforts pour le convaincre que la République qui doit être si beinvaillante, peut valider un tel acte. Karl Pape lui se souvient des paroles de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a propos de ce démoniaque rancunier et président. «Macky Sall est un destructeur, un méchant…bipolaire. Ce psychopathe persécute un pauvre jeune homme qu’il a déjà fait radier de la gendarmerie pour l’empecher de travailler et gagner sa vie. C’est quoi ce sadisme d’enfant gâté? Qu’on vienne surtout pas dire que ce sont ses conseillers”, a-t-il écrit. Sur WhatsApp également les indignations les sénégalais se sont indignés de cette radiation. Le Capitaine, nouvellement radié va sans doute trouver un point de chute. Car, une cagnotte en ligne a été ouverte par des militants de Pastef, à laquelle ont participé plus de 1000 personnes. Sur sa page Facebook, Hannibal Njib, un militant des Patriotes d’Ouslane Sonko a annoncé que plus de 8 millions de francs CFA avaient été collectes en quelques heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.