Ndella Madior Diouf : “Sonatel daf ma soumi, c’est du viol, je vais porter plainte”

La patronne de Saphir FM ne sait plus où s’orienter. Ndella Madior Diouf le faisait si bien avec ses puces. Mais la Sonatel lui a coupé le cordon à l’oreille, décollant la puce de l’oreille. Supprimant, en début janvier, ses deux puces, 77 740…07 et 77 740…16, tous sous whatsApp, et les a affectées à quelqu’un d’autre. A la grande désapprobation de la directrice de Saphir Fm qui brandit une plainte contre l’opérateur.

Ndella  coupée du monde…

La Sonatel a résilié les deux puces de Ndella Madior Diouf, coupée de la diaspora et autres contacts précieux, en pleine campagne électorale, pour inactivité”, dit-elle, jeudi à la rédaction de Senego.  “Ndella inactive” ? Des allégations de la Sonatel qu’elle a démenties avec véhémence, précisant avoir acquis le numéro VIP 740,  en 2010 avant Macky Sall.

La candidate, tête de liste proportionnelle de la coalition Wallu Sénégal à Fimla, a décidé de porter plainte auprès de Mme Awa Ndiaye, patronne de la CDP, du procureur de la République, de  l’Artp, du Cese où trône Idrissa Seck, patron de  Yacoumba Diattara.

…Plusieurs plaintes en vue

Ndella Madior Diouf, quantifie “cette faute lourde”, milite pour le retrait de la licence à Sonatel.

“Danu ma soumi, entrer dans la chambre d’une personne et faire du n’importe quoi, c’est du viol. ça n’existe qu’en Afrique, on est tous en sursis au Sénégal”, râle-t-elle au bout du fil.

Ces données personnelles dans le vent…

Et grande a été sa surprise de tomber au bout du fil sur un individu à qui l’une des puces a été affectée. Du coup, ce dernier  lui confirme qu’il a effectivement à portée de main toutes les données de la journaliste, photos, vidéos, 14 mille contacts, entre autres documents qu’il a d’ailleurs commencé à supprimer.

…Le Sénégal en sursis

Pour la directrice de Saphir FM, la Sonatel, avec ses pratiques obsolètes ne tenant pas compte des réseaux sociaux, facilite désormais le vol des données personnelles, en recyclant les puces d’honnêtes citoyens. Toutes choses qui font marteler à Ndella que le Sénégal est en danger, “un pays où des anciennes puces des Présidents Wade et Sall et autres autorités pourraient être recyclées”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *