Parc des Technologies Numériques : Le Sénégal vitrine numérique de très haute facture en 2023

Les travaux du chantier du Parc des Technologies Numériques de Diamniadio (PNT) avancent. L’envergure du Parc et l’état d’avancement des travaux lancés le 30 décembre 2019  malgré le contexte défavorable de la conjoncture économique et ses effets sur les grands travaux depuis la pandémie Covid-19 est à saluer. Le Président d’OPTIC (Organisation des Professionnels des Technologies de l’Information et de la Communication),  Antoine NGOM a visité le  chantier du Parc des Technologies Numériques de Diamniadio (PNT). Il a été accueilli par le Coordonnateur du PTN, Bassirou Abdoul BA. La délégation a vu le data center, les trois  tours de bureaux, le centre d’innovation, le centre BPO, le centre d’études et de recherche, le centre de production audiovisuelle, l’aménagement extérieur.  « Nous avons procédé avec les entreprises du numérique du Sénégal à la visite du PTN. C’est notre seconde visite trois ans presque jour pour jour au lancement des travaux. Ce Parc, qui fait partie du dispositif mis en place par l’État du Sénégal, a pour principaux bénéficiaires les entreprises du secteur privé. Nous y avons été associés depuis la conception, c’est un instrument pour lequel on valide le contenu pour pouvoir accompagner les entreprises sénégalaises étant membre du comité de pilotage » dit-il dans le communiqué.

Toutes les entreprises qui ont fait partie de cette visite ont manifesté leur satisfaction de voir cet instrument vraiment proche du lancement opérationnel qu’on attend tous espérant s’y installer courant 2023. Cet instrument permet de prendre en charge les principales contraintes des entreprises et également de relever leurs défis. Le Sénégal avec le PTN peut montrer une véritable vitrine numérique de très haute facture. « Il y a beaucoup de pays qui avancent aujourd’hui dans le domaine du numérique, nous aussi grâce à cet instrument comme le PTN, pour faire que le Sénégal soit un leader du numérique en Afrique. Je crois que cela est possible avec le PTN qui est piloté par Monsieur Bassirou Abdoul BA que je félicite pour le travail extraordinaire qu’il est en train de faire »conclut le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *