LINGUERE : L’ADS somme le Ministre Abdou Karim Sall de restituer les oryx sinon…

Infosdakar-L’affaire des gazelles oryx pris au niveau de la ferme animalière de Ranérou-Ferlo (Matam) par le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdou Karim Sall refait surface. L’Association pour le Développement Durable de la Zone Sylvo-Pastorale ( ADS) vient, elle aussi , de se faire entendre pour exiger la restitution de ces espèces.Face à la presse , Ibrahima Sow alias Ifra Gallo Sow dénonce ce qu’il appelle une véritable criminalité faunique indigne d’ une personnalité du rang d’ Abdou Karim Sall : « Nous dénonçons avec la dernière énergie le comportement indigne du Ministre Abdou Karim Sall. Comment un Ministre de la République peut faire sciemment fi des règles de la bienséance… étatique en voulant s’approprier le riche patrimoine de son pays? C’est honteux. Les gazelles oryx qu’il a chipés de cette ferme doivent être restituées, sans aucune forme de procès. C’est tout simplement du vol commis dont le seul auteur doit être puni. Cet homme-là n’ pas l’étoffe d’un dirigeant  » , peste M.Sow. Le conseiller départemental de Linguère, d’enfoncer le clou: «  En pleine guerre contre la pandémie à Coronavirus ou Covid-19, le Ministre Abdou Karim Sall n’a trouvé rien de mieux à faire que de transporter des gazelles oryx, patrimoine mondial, vers sa ferme privé du Lac Rose. Une aberration. On ne peut pas parler de la criminalisation du vol du bétail en laissant cet acte ignoble impuni. C’est l’honorable député (APR) , par ailleurs, Président du Conseil Départemental de Ranérou-Ferlo, Aliou Dembourou Sow, qui lui a fait visiter cette ferme mais, il est revenu, à son insu, prendre ses animaux. D’ailleurs, on était en discussions avancées avec des autorités municipales des Communes d’Adèse et de Drôme en France. On était conclu de bâtir des partenariats pour faire profiter du tourisme local avec ses oryx. AKS est venu tout saborder ».Et le vice-président président de la Commission Élevage et Hydraulique au Conseil Départemental de Linguère, d’interpeller : « Nous ne reculons pas d’un iota. Abdou Karim Sall va nous restituer les oryx. On ne transigera pas là-dessus. Il faut qu’il nous les rende. Nous lançons un vibrant aux chefs religieux du Sénégal pour qu’ils lui raisonnent sinon, l’on pourra craindre le pire, dans les tout prochains jours », a dit sur un ton menaçant, le Président de l’ ADS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.