THIAROYE SUR MER : Le CAPS à la rescousse de la pêche

La pêche un secteur qui regorge d’énormes potentialités avec ses nombreuses ouvertures demeure de plus en plus difficile a comprendre et à gérer. En effet avec les problèmes liés aux accords de pêche, à l’absence d’application de certains textes montrent les limites de la réglementation de ce secteur.

Le CAPS (Coalition des Acteurs de la Pêche du Sénégal), conscient de son rôle de relais et de soutien à ce secteur a organisé à Thiaroye sur mer, a organisé une grande cérémonie pour l’installation de son bureau permettant ainsi aux acteurs de s’exprimer face aux nombreux maux constatés dans ce domaine particulièrement dans la zone.

Dans son désir de bien faire, une enveloppe de 2.2 00.000 mille FCA a été dégagée ainsi qu’un conteneur frigorifique d’une capacité de 25 à 30 tonnes.
La pêche principale source de revenu des pêcheurs est confrontée à de nombreuses difficultés. En effet, Thiaroye sur mer très touché par cette situation voit de plus en plus des résidants agir pour un lendemain meilleur de ce village Lebou. Dans ce cadre, le CAPS avec comme objectif de s’installer dans l’ensemble du pays effectivement en cellules, en secteurs et en sections s’est posé dans la zone de Thiaroye. Dans cette lancée, les membres du CAPS se sont organisés et ont voulu mettre sur pied la validité et la valeur même de leurs actions au niveau du CAPS tout autour d’un cadre qui n’est rien d’autre la section du CAPS au niveau de Thiaroye avec un bureau et comme président Thié Arame . La délégation nationale avec son président Alioune Thiam a tenu à installer officiellement la cellule au niveau de la zone.
Présent à la cérémonie le président de la dite organisation a constaté, une détérioration de la situation de certains matériels appartenant à des pêcheurs artisans.

L’objectif est de développer la pêche artisanale et de lutter contre l’immigration clandestine et aussi organiser les activités en mer. C’est ce qui explique le soutien de 2.200.000 et le conteneur mais ce geste reste tout de même insuffisant et ne saurait régler les difficultés rencontrées par les pêcheurs de la zone.
Selon Boucar Diouf , membre du CAPS, l’application des textes dans le domaine de la pêche reste plus que jamais une urgence face à la situation désastreuse que vit les pêcheurs de Thiaroye et du Sénégal en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.