REVUE DE PRESSE DU 29 NOVEMBRE 2021

1- Après la déclaration de Sonko : Serigne Mountakha Mbacké et Serigne Babacar Sy Mansour annoncent leur soutien au Cadre Unitaire de l’Islam qui sera reçu au Palais ce lundi.

« Ce jour, J’ai eu l’insigne honneur d’avoir eu des entretiens avec les autorités de deux grandes communautés religieuses en l’occurrence Le Khalife Général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour avec qui j’ai eu un entretien de plus de deux heures et Serigne Bachir Abdou Khadre Mbacke, porte-parole de la confrérie Mouride.

Ils m’ont tous les deux, réaffirmé de leur soutien dans la démarche entreprise par le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal pour la pacification de l’espace public.

Ils ont formulé leurs prières et leur bénédiction pour la réussite de notre mission, pour un Sénégal en paix dans la justice sociale », a annoncé Cheikh Ahmed Tidiane Sy président du CUDIS. Ce dernier a aussi informé de l’audience avec le Président Macky Sall ce lundi.

2- Prochain Président de l’Union Africaine : Les grands défis de Macky Sall

En février 2022, le Sénégal sera à l’honneur au sommet de l’Union africaine. Le président de la République sera porté à la tête de l’instance suprême de l’organisation continentale pour une période d’un an. Macky Sall succèdera à son homologue congolais, Félix Tshisekedi. Le chef de l’État sénégalais a été choisi en février 2021 par ses pairs de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour assurer la présidence de l’Union africaine réservée à l’organisation sous régionale pour la période 2022-2023.

La conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine est l’organe suprême de prise de décision et de définition de la politique de l’UA. Elle est composée de chefs d’État et de gouvernement de tous les États membres qui sont au nombre de 55. Il revient à cet organe d’élire le président et le vice-président de la Commission de l’Union africaine, nomme les commissaires de la commission, accepte l’adhésion de nouveaux membres. 

En outre, la conférence des chefs d’État et de gouvernement a le pouvoir de créer tout comité, groupe de travail ou commission qu’elle juge nécessaire. Il est évident que la tâche s’annonce difficile pour le président Sall d’autant qu’il devra aussi s’occuper de la gestion du Sénégal. Nombre de ses collaborateurs qui ont pris la parole après l’annonce du retour du poste de Premier ministre, supprimé en 2019, le relient en partie à cet « agenda international surbooké ». C’est le cas de le dire. D’énormes chantiers attendent le président sénégalais, informe Dakaractu.

3- Audience au palais : Yewwi Askan Wi va porter plainte contre son ex-mandataire de Matam reçu par le président Macky Sall

Comme sur les réseaux sociaux durant ce week-end, le sujet sur l’audience accordée par le président de la République à Djibril Ngom, l’ancien mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi à Matam, a également fait l’objet de débats au sein de la coalition.

Selon le mandataire national de YAW, Déthié Fall, « la coalition Yewwi Askan Wi est en train de travailler pour porter plainte dès cette semaine, contre Djibril Ngom car, elle ne peut tolérer que Djibril Ngom au delà de son acte injuste et indécent, s’affiche publiquement en audience avec le président de BBY, un parti adversaire. »

Cette audience constitue, selon la coalition Yewwi Askan Wi, « un acte d’une trahison inqualifiable ». Ce week-end, Yewwi Askan Wi était dans à Tivaouane et Bambey pour les besoins d’investiture de ses candidats dans ces localités. (Dakaractu)

4- Assemblée Nationale : Les recettes du Projet de Loi de Finances pour l’année 2022 arrêtées à 3 610,7 milliards FCFA et les dépenses à 4 394,7 milliards FCFA

Le projet de Loi de Finances (PLF) pour l’année 2022 constitue la feuille de route qui doit permettre au Sénégal de retrouver sa trajectoire de croissance d’avant Covid-19. Il s’articule autour de trois (3) axes forts que sont la poursuite de la lutte contre la pandémie, la relance de l’économie à travers le plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré du PSE (PAP2A) et la mise en oeuvre d’instruments majeurs de l’action de l’État au profit des populations tels que le programme « Xëyu Ndaw Ñi ».

Au regard de ces considérations, les recettes du Projet de Loi de Finances pour l’année 2022 sont arrêtées à 3 610,7 milliards FCFA et les dépenses à 4 394,7 milliards FCFA. Comparé à la LFI de 2021, le Projet de Budget 2022 connait une hausse des recettes de 384,8 milliards FCFA en valeur absolue soit 11,9% en valeur relative. En ce qui concerne les dépenses, le projet de Budget 2022 connait une hausse de 424,9 milliards FCFA en valeur absolue soit 10,7% en valeur relative.
Ledit projet de loi est bâti sur une prévision de croissance de 5,5%, contre 5% en 2021 et un déficit budgétaire attendu à 4,8% après les pics de 2020 et 2021.

S’agissant des recettes du Budget général arrêtées en 2022 à 3 461 milliards FCFA, elles sont composées de recettes internes pour un montant de 3 165 milliards FCFA et des recettes externes d’un montant de 296 milliards FCFA. Globalement, la pression fiscale est projetée à 18,4% du PIB en 2022 contre 17,0% au titre de la LFI 2021.

5- Dérapage de Gaston Mbengue : Sonko donne, depuis Bambey, un ultimatum de 24 heures à Macky pour réagir

 Prenant part au meeting d’investiture des candidats de Yewwi askan wi de Bambey, Ousmane Sonko a condamné fermement le dérapage de Gaston Mbengue sur Walf Tv.

Ainsi le dealer des Patriotes d’exiger :  » Ce qu’on attend , dans  24heures , au nom de la coalition Yewwi Askan Wi, de tout le peuple sénégalais , c’est que Macky condamne les propos de son souteneur ».

Toutefois, l’hôte de Bambey de préciser : « si  le palais ne réagit pas sur cette affaire, Macky Sall sera tenu comme l’instigateur de la violence dans ce  pays de 2012 à nos jours. Ces propos plongent des pays dans le chaos.Mais Macky Sall et ses partisans doivent savoir que le Sénégal est une nation unie et indivisible ».

Seneweb a constaté que plusieurs membres de Yewwi askan wi étaient  ce dimanche à Bambey pour  prendre part à cette rencontre.

Pour rappel, Gaston Mbengue a dit que «brûler vif toutes les familles Dias n’a aucun impact sur la cohésion sociale du Sénégal. C’est une famille minoritaire qui ne fait même pas plus de 100 personnes».

Mame Mactar Guèye convoqué à la DIC ce lundi, la raison inconnue

Dans un post où il a publié la convocation de la Division des investigations criminelles (Dic) ce lundi à partir de 10h, Mame Mactar Guèye Jamra dit en ignorer complétement les raisons.

‘Je vous informe que je convoqué ce lundi à 19h à la Dic. Puisque j’en ignore totalement la raison, je vous en informe à toutes fins utiles pour ma sécurité personnelle ».

Le Président de Jamra indique aussi qu’il ne demande à personne de l’accompagner.

6- Actu internationale

• Éthiopie : Les forces fédérales semblent freiner la progression des rebelles tigréens

Les ressortissants étrangers continuent de quitter le pays. Samedi soir 27 novembre, un vol charter était affrété par le ministère français des Affaires étrangères pour rapatrier des citoyens français vers Paris. Ces mesures prises par la plupart des ambassades font suite à l’avancée des rebelles tigréens à 180 kilomètres au nord d’Addis-Abeba. Mais ces derniers jours, l’armée fédérale semble avoir freiné cette progression, informe RFI.

• Variant Omicron : L’Afrique du Sud demande la levée des restrictions de voyage

Le président Cyril Ramaphosa a appelé dimanche soir 28 novembre les pays ayant imposé des restrictions de voyage aux Sud-Africains, après la détection d’un nouveau variant du coronavirus, à leur « levée immédiate et urgente », les jugeant dépourvues de « justification scientifique ». (Avec RFI)

• Le huitième Forum sur la coopération sino-africaine s’ouvre à Dakar

Les Nouvelles routes de la soie gagnent du terrain, à la veille de la 8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine à Dakar, lundi 29 novembre 2021. Deux jours de sommet où il sera question de vaccins et de lutte contre la pandémie de Covid-19, mais aussi et surtout d’économie dans le cadre du projet chinois « Belt and Road Initiative », que viennent de rejoindre l’Érythrée et la Guinée-Bissau, renseigne RFI.

7- Actu Sports

• Lutte : Alioune Seye 2 bat Zoss, Pakala perd devant Forza

Zoss a été battu par Alioune Seye 2, dimanche soir, à l’arène nationale, lors d’un combat de lutte avec frappe, organisé par le promoteur Gaston Mbengue. C’est un succès par décision médicale car Zoss est blessé à l’œil gauche.

Le leader de l’écurie Door Dorate a raté son retour dans l’arène cinq ans après son absence. Une défaite qui complique les choses. Pourtant, dans un entretien avec IGFM, à quelques jours de son combat, Zoss était confiant et annonçait son retour gagnant. Ce qui n’est pas le cas puisque son adversaire qui est plus jeune, s’est imposé.

Dans l’autre affiche de la soirée, Forza de l’écurie Fass, a dominé Pakala le lutteur de Mbour. 

• 2e journée Ligue 1 : Jaraaf et Douanes se reprennent, 2 victoires en 7 matchs, 9 buts inscrits !

Seules deux victoires ont été enregistrées sur les sept matchs de la deuxième journée de ligue 1 jouée ce week-end. Les équipes victorieuses sont le Jaraaf et l’AS Douanes qui ont battu respectivement la Linguère de Saint-Louis, 2-0, et le Guédiawaye FC, 2-1.

Les autres matchs se sont soldés par des nuls. Teungueth FC-Diambars : 0-0, Mbour PC-Casa Sports : 0-0, Dakar SC-AS Pikine : 1-1, CNEPS-Génération Foot 0-0 et Ndiambour-US Gorée : 1-1.

En deux journées, aucune équipe n’a remporté deux victoires de rang. On peut également remarquer que cette deuxième journée est moins prolifique en buts que la première. 9 buts ont été inscrits contre 13. (Avec Senego)

• Ligue 1 / Sénégal : Tous résultats de la deuxième journée

Sencafeactu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *