REVUE DE LA PRESSE DU JEUDI 17 NOVEMBRE 2022

1- Affaire Pape Alé Niang : Après son sit-in, la presse sénégalaise et la société civile marchent ce vendredi 18 novembre

Des dizaines de professionnels des médias, membres de la société civile, défenseurs des Droits de l’Homme se sont donné rendez-vous ce mercredi 16 novembre pour un sit-in. La libération du journaliste Pape Alé Niang et rien d’autre était la condition sine qua none des acteurs présents à cette mobilisation pour arrêter la mobilisation dans les prochains jours. Une marche est prévue à cet effet, ce vendredi 18 novembre à 15 heures à Dakar, renseigne Senego.
Présent à la maison de la presse pour ce sit-in, le Coordonnateur du mouvement citoyen « Y en a marre », Aliou Sané, s’est dit concerné car étant à la base lui-même journaliste. « Je me suis senti concerné car je suis à la base journaliste. Quand le patron du journal Le Quotidien, Madiambal Diagne, était arrêté à l’époque, on a demandé sa libération, il est de notre devoir de faire pareille pour le cas du brillant journaliste d’investigation Pape Alé Niang. Au-delà de Pape Alé Niang, il s’agit d’une lutte pour la démocratie et la liberté de la presse. »
Pour Sadibou Marone du bureau régional de Reporters sans frontières (RSF), « la place de Pape Alé Niang n’est pas en prison. Le Bureau de RSF travaille avec les organisations de presse au Sénégal pour la libération de notre confrère. »
Le célèbre avocat droit-de-l’Hommiste, Me Assane Dioma Ndiaye, a salué la mobilisation et l’esprit de solidarité des journalistes depuis l’arrestation de leur confrère Pape Alé Niang. « En 2011, j’étais là pour défendre et innocenter Abdou Latif Coulibaly pour les faits similaires puisque j’étais son avocat. Et, aujourd’hui, on ne peut pas laisser Pape Alé Niang aux mains de ces gens-là. Il a fait son travail de journaliste. Nous devons féliciter aujourd’hui Pape Alé qui sort de vrais dossiers. Il a contribué à l’accession au pouvoir de l’actuel régime. Même en Gambie, il a contribué à la chute de Yahya Jammeh grâce à ses chroniques et enquêtes. Il est dans la vérité et respecte la déontologie de sa profession. »
Les récentes agressions des cameramen ont été évoquées et dénoncées par les acteurs de la presse. Suffisant pour l’Association Nationale des Cameramen Professionnels du Sénégal (ANCPS), d’interpeller le ministre de l’Intérieur pour le respect et l’intégrité physique de leurs membres.


2- Visite sur le site de construction de Le Dantec : les députés de Wallu s’enquièrent de l’évolution des travaux


Les députés du groupe parlementaire « Libertés-Démocraties et Changement » ont effectué ce mercredi une visite de terrain sur le site de l’hôpital Le Dantec. Avec une forte délégation, les députés de l’opposition n’ont pas pu accéder au chantier, mais ils se sont entretenus avec les responsables. D’après Mamadou Lamine Thiam, les travaux ont démarré et qu’une partie de Le Dantec est en train d’être construite, relate Pressafrik.
« Nous avons été accueillis par les responsables du chantier et rejoint par la suite par le directeur. Nous n’avons pas accédé aux chantiers parce qu’ils disent qu’ils n’ont pas eu le temps de se préparer pour nous mettre dans les conditions de sécurité », a confié Mamadou Lamine Thiam, président du groupe parlementaire Libertés-Démocraties et Changement.
Ce qu’il y a lieu de retenir, dit-il, c’est que le chantier a démarré et nous « avons constaté de visu qu’une partie de la surface de Le Dantec est en train d’être construite. Nous avons aussi posé la question par rapport à l’autre partie, ils disent qu’ils ne sont que des techniciens et qu’ils ne peuvent s’exprimer que sur les 60 mille hectares sur lesquels ils sont en train de bâtir », a-t-il fait savoir.
Poursuivant sa déclaration, Mamadou Lamine Thiam ajoute : « Ce qui est déjà important pour nous, c’est d’être sur les lieux. Aujourd’hui, on ne peut plus parler de quelque chose qu’on n’a pas vu. Ils nous ont expliqués et chaque député a posé des questions sur les points qui l’intéressent par exemple l’acquisition du financement, quel type de bâtiment vont-ils mettre ».
Selon le parlementaire, des évaluations seront faites une fois à l’Assemblée nationale. « On va évaluer les réponses. Au Sénégal, la presse en a parlé, le ministre viendra. Nous pourrons affiner les questions qu’on va poser au ministre quand elle sera à l’Assemblée par rapport aux informations que nous avons eues ».
Qui ajoute : « C’est les investigations que les députés auront à faire. Qu’est-ce qui a été fait maintenant du reste de la surface Le Dantec, ça, ce sont les questions que les députés auront à élucider ailleurs ».


3- 21e Concours d’agrégation : Le Sénégal champion d’Afrique universitaire !


C’est l’euphorie ! La joie des représentants du Sénégal au 21e Concours d’agrégation de médecine humaine pharmacie, odontostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du CAMES, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, est débordante. Le professeur Khadim Diongue de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) trône sur la plus haute marche du podium de l’Afrique, avec le Prix André Gouaze ou Prix du Major des Majors, informe Seneweb.
«Le Sénégal confirme sa place de leader en Afrique francophone dans la recherche médicale et l’enseignement supérieur. Il est ainsi le meilleur candidat. «Aujourd’hui, après délibération de tous les jurys, le professeur agrégé Khadim Diongue est classé 1er général à l’issue du concours, donc Major des Majors de toutes les sections de l’ensemble des spécialités confondues : Médecine, Pharmacie et Odontologie du Concours d’agrégation CAMES-2022», a fait savoir le chef du Département de parasitologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).
Il jubile : «Je suis le maître le plus heureux aujourd’hui, car Khadim m’a rendu très fier. J’ai eu raison aujourd’hui de l’avoir accueilli dans le mon service depuis son internat. Je l’ai recruté en 2016 comme assistant et rapidement, il est passé maître-assistant et aujourd’hui professeur agrégé et Major des Majors du CAMES. Je suis très fier de l’école de Dakar.»
Également directeur général du Centre international de recherche et de formation en génomique appliquée et de surveillance sanitaire (CIGASS), le professeur Daouda Ndiaye en a profité pour remercier le recteur de l’UCAD, le professeur Ahmadou Aly Mbaye, ainsi que le doyen de la faculté de Médecine de l’UCAD, le professeur Bara Ndiaye présents à cette cérémonie.
Enseignant-chercheur du Service de parasitologie et mycologie de la FMPO de l’UCAD, le professeur Khadim Diongue était déjà déclaré Major de jury des Sciences biologiques et pharmaceutiques. Il devient, de ce fait, le nouveau professeur agrégé en parasitologie et mycologie du CAMES.
Ce concours, démarré le lundi 7 novembre dernier, a baissé ses rideaux ce mercredi 16 novembre.


4- Cumul de postes : Biram Souley Diop de Pastef, pas encore prêt de démissionner


Pour mettre fin au cumul de postes au Sénégal, il ne faut pas pour l’instant compter sur Biram Souley Diop. Le maire de Thiès-Nord ne semble pas vouloir céder ses postes de maire ou de député. Selon le député, « aucune loi n’interdit » le cumul de postes au Sénégal.
« Il n’est nulle part interdit d’être maire et député. En France, il y a une loi qui l’interdit mais pas au Sénégal. Il n’est nulle part interdit d’être maire et député, je le répète, » a déclaré Biram Souley Diop, devant la presse.
Le député, par ailleurs maire de Thiès-Nord solde ses comptes avec ses détracteurs. « Personne ne doit me dire ce que je dois faire, personne ne doit rien m’imposer, au moment venu, je saurai quoi faire. Ce n’est pas aux gens de prendre une décision pour moi. Mon choix sera personnel », a-t-il dit, rapporte Senego.


5- Trafic de cocaïne : Les dessous de l’arrestation du lutteur Saloum-Saloum


Le célèbre lutteur Saloum-Saloum alias Saliou Samb a été arrêté une énième fois pour trafic de drogue. C’est la quatrième fois que le lutteur est arrêté pour les mêmes motifs.
Une cliente âgée de 24 ans s’est rendue à son domicile sis aux Hlm, pour acheter une « dose » de cocaïne à 25.000 FCfa. Elle est ainsi restée chez Saloum-Saloum jusque tard dans la nuit.
C’est à ce moment, rapporte Libération parcouru par Igfm, qu’il fit comprendre à la trafiquante de drogue que la dose de 25.000 FCfa est maintenant passée à 90.000.
Puisque la jeune fille n’avait pas les moyens pour payer 90.000 au lutteur, il lui a proposé une partie de jambes en l’air. Mais la cliente ayant refusé, Saloum-Saloum se jette sur elle avant de la tabasser. Pire encore, le lutteur séquestre sa cliente, déchire ses habits et la viole au moins à deux reprises, renseigne Libération.
« Libérée » de son ravisseur, elle se rend à la Police des HLM pour déposer sa plainte. Lorsque les policiers ont effectué une descente au domicile du lutteur, ils ont découvert des personnes, dont quatre femmes, en train de consommer de la cocaïne. Ils ont été tous arrêtés.


6- Actu internationale


• Burkina : Le président de la transition, le capitaine Traoré, réorganise les forces armées


Dans le cadre de la lutte antiterroriste, six régions militaires pour l’armée de terre vont être créées, informe un décret signé par le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré, informe Rfi. Six légions de gendarmerie verront également le jour. Autre nouveauté : la mise sur pied de six bataillons d’intervention rapide au sein des forces armées.


• En Mauritanie, un numéro vert pour dénoncer les cas d’esclavage


En Mauritanie, un numéro vert a été ouvert en début de semaine pour dénoncer les cas d’esclavage à l’initiative de la CNDH, la Commission nationale des droits de l’Homme, renseigne Rfi. Elle mène une caravane, « Esclavage Tourner la page », dans tout le pays pour sensibiliser les populations à cette question.


• Rébellion du M23 en RDC : Rencontre entre les chefs de la diplomatie américaine et rwandaise


Dans l’Est de la RDC, c’est un calme précaire qui règne ce mercredi 16 novembre après plusieurs jours d’intenses combats entre l’armée congolaise et les rebelles du M23. Ces derniers qui se trouvent actuellement à une vingtaine de km au nord de Goma. Les autorités congolaises affirment tenir leurs positions, tandis que plusieurs initiatives diplomatiques ont été observées, renseigne Rfi. En marge du G20 à Bali, le secrétaire d’État américain s’est entretenu avec son homologue rwandais et le président français, Emmanuel Macron s’est prononcé sur le conflit.


7- Actu sports


• CAN Handball 2022 : Le Sénégal élimine l’Égypte et se qualifie en demi-finale et au mondial !


Le Sénégal a rempli son objectif initial affiché. Les lionnes ont battu l’Égypte en quart de finale (19-21) et se qualifient pour les demi-finales de la CAN Handball. Elles ont décroché dans la foulée leur billet pour le mondial, informe Wiwsport.


• Coupe du monde : Les « Lions » ont effectué leur troisième séance d’entraînement à Doha


Les « Lions » ont effectué leur troisième séance d’entraînement ce mercredi matin au Duhail Handball Sport Hall. Une séance à laquelle ont pris part 25 joueurs. Sadio Mané est toujours absent. L’attaquant des « Lions » se trouve exactement à Munich pour des examens complémentaires après sa blessure au péroné droit.
• A J-4 de l’entrée en lice des lions : Aliou Cissé fait le point


Sencaféactu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *