DÉSENCLAVEMENT DU SÉNÉGAL : La route Tambacounda-Goudiry-Kidira inaugurée par Macky

Infosdakar- Président de la République a inauguré la route Tambacounda-Goudiry-Kidira, voie de contournement de Tambacounda et a lancé les travaux de Goudiry Diankhe-Makha. Occasion saisie par le Chef de l’Etat d’annoncer la réhabilitation de la voie ferrée pour désenclaver le Sénégal oriental.

Ouf de soulagement pour la population car la route Tambacounda-Goudiry-Kidira a été inauguré par le Chef de l’Etat Macky Sall. Il a également lancé les travaux de la route Goudiry Diankhe-Makha-Sadatou. Selon Macky Sall, Tambacounda est une région aux riches potentialités économiques, carrefour d’échanges des voisins du Mali, de la Guinée et de la Mauritanie.

« C’est pourquoi j’ai tenu à réhabiliter entièrement le corridor Dakar-Bamako avec la réhabilitation de la route Tambacounda-Goudiry-Kidira-Bakel, cette route permettra de voyager en gagnant du temps, dans les meilleures conditions de confort et de sécurité́, ce qui va assurément participer à la compétitivité de notre économie car assurant l’essentiel du trafic de marchandises entre le Sénégal et le Mali », dit-il. Et de poursuivre : « Le Mali est le premier partenaire commercial du Sénégal avec un volume d’échanges de l’ordre de 400 milliards de francs plus précisément 474 milliards en 2020. Ce qui représente deux à trois fois plus que les échanges commerciaux avec toute l’UE. Sans compter le secteur du transport formel qui fait un chiffre d’affaires annuel de 250 milliards de francs CFA et mobilise 245 emplois directs et plus de 675 emplois indirects ».

A l’en croire, en corrigeant des déséquilibres longtemps figés, il s’agit de stimuler l’économie des terroirs en leur offrant de nouvelles opportunités de créer, de produire, d’agir et d’interagir pour mieux contribuer à l’œuvre de développement national. « C’est tout le sens de la route Tambacounda-Goudiry-Kidira sur 185 Km dans sa vocation de corridor économique et de levier valorisant les potentialités économiques, culturelles et touristiques de tout le Sénégal Oriental. En plus de la route, le projet a permis les réalisations à savoir l’aménagement de la voie de contournement de Tamba, l’aménagement de 150 km de pistes rurales de désenclavement, les travaux de construction d’infrastructures sociales (7 postes ou cases de santé, 4650 m de murs de clôture, 8 forages), l’éclairage publique de 7 km dans les villes de Tambacounda et de Goudiry et l’aménagement d’un grand parking gros porteurs à Kidira et deux autres parkings entre Goudiry et Kidira », laisse-t-il entendre.

L’infrastructure est évaluée à 85,9 milliards de CFA, financé par un prêt du Fonds Saoudien de Développement et du Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe avec une contrepartie de l’Etat du Sénégal. Macky Sall a également annoncé la réhabilitation de la voie ferrée pour désenclaver le Sénégal oriental. En ce sens, le programme spécial de Désenclavement (PSD) qui concerne l’aménagement de 2700 Km de routes en milieu rural ou intercommunal, 150 Km de voiries urbaines, la mise à niveau du réseau structurant sur un linéaire de 1000 km ainsi que la construction d’ouvrages d’art sur l’étendue du territoire sur une période de 5 ans sont en ligne de mire.

« Les travaux seront réalisés par des entreprises locales, ce qui devra favoriser la promotion du secteur privé national (60 entreprises nationales impliquées) et l’emploi des jeunes (50.000 emplois prévus sur la période du Programme) », renseigne-t-il. De son avis, cette partie du pays connait encore un niveau d’enclavement assez élevé et ses populations éprouvent de réelles difficultés pour accéder aux services sociaux de base malgré les réalisations faites au cours des dernières années. « C’est pourquoi les investissements dans ce domaine vont se poursuivre », dit-il. Et de conclure :C’est tout le sens que j’ accorde au lancement des travaux de bitumage de la route Goudiry – Diankhé Mankha et Diankhé Mankha – Sadatou et le démarrage prochain des travaux de bitumage de la route Bandafassy-Dindéfelo, Kédougou-Fongolembi et la construction du Pont de Lally.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *