Ndingler : “Terres confisquées, 2e famine forcée, gendarmes en position, que faire ? ” 

La faim s’annonce à Ndingler qui manque de nourriture. L’état de sous-alimentation est atteint. Parce que ses terres sont toujours confisquées. Ablaye Dione qui déclare une 2e famine successive  à Ndingler, accroché par Senego, lance un SOS pour amplifier sa voix. 

La famine sera encore rude à Ndingler. Cette année, pareille à la précédente, une brutale aggravation de la famine, les greniers sont vides, les terres restent toujours confisquées et la gendarmerie se positionne toujours sur le site pour que personne n’approche.

C’est le cri de détresse du vieux Ablaye Dione, qui ne sait plus à quel endroit prêter sa voix afin qu’on apporte secours aux populations de Ndingler dans la tourmente d’une deuxième famine forcée.

Aujourd’hui,  cet ancien chef de village de la localité éponyme lance un appel patent aux personnes éprises de justice et d’équité, et au Président Macky Sall, afin qu’on leur rétrocède leurs terres.

Regardez : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *